Des vacances fatales

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Des vacances fatalesIl suffit parfois d’un rien, d’un événement insignifiant pour faire basculer une situation. Une scène pourtant commune, qui pour une fois fera changer les choses. C’est d’autant plus violent, quand cela est inattendu, les surprises ne sont pas toujours bonnes à prendre. C’est ce que doit se dire Paul à l’heure actuelle, assis seul sur le canapé du mobile home, les yeux écarquillés, mais vide de toute sensation, fixant le sol sans un bruit.Seulement ce qu’il vivait n’était pas aussi soudain que ce qu’il pensait lui. Des années à fermer les yeux, n’acceptant pas la réalité, se cachant derrière des certitudes auxquelles lui seul croyait. D’ailleurs n’avait-il pas quelque part lui-même provoqué ces événements??La vie de Paul est plutôt calme et tranquille, la routine rythme sa vie, sa situation toute tracée. En couple depuis plus de quatre ans avec Lara, un CDI stable dans une boite de comptabilité avec des possibilités d’évolution, lui permettant chaque mois de mettre des économies pour devenir bientôt propriétaire. Quelques disputes dans son couple, à l’instar de tout le monde, aimait-il à se dire. Ces dernières étaient pourtant récurrentes.La confiance qu’il portait en son couple était quasi absolue. Comme si les années passées avec Lara avaient mis un sceau définitif à leur relation. Les signes étaient présents, autour de lui, les gens voyaient que le couple était fragile. Silencieusement évidemment. Son entourage se gardant bien de dire ostensiblement son avis.Il y avait régulièrement des disputes, pour être exact Lara criait souvent. Non pas qu’elle soit colérique, bien que doté d’un certain caractère, simplement une attitude de Paul qu’elle ne supportait plus. Son effacement. Elle avait besoin de se sentir avec un homme, de se sentir rassuré, de se sentir séduite. Paul, qui avait certes d’autres qualités, ne correspondait pas vraiment aux critères.Que ce soit dans la rue, dans des bars ou à des soirées Paul ne s’imposait pas, Lara devant se défaire elle-même des lourdauds la draguant sans retenue. Cela a toujours représenté un manque d’amour pour Lara, comme si Paul ne serait pas touché s’il la perdait.Quand une bagarre se déclenchait dans la rue, des gens qui parlaient un peu fort dans les transports Paul prenait rapidement Lara avec elle pour prendre la poudre d’escampette, dans une attitude laissant présager le pire en cas de confrontation directe.Lara savait cependant reconnaître les qualités de son compagnon, chacun ses défauts et ses qualités. Pourtant tout cela additionné à la routine du couple les amener à se disputer de plus en plus régulièrement. Paul ne faisait plus vraiment attention à lui, ne portait plus tuzla escort spécialement le regard sur Lara, ne lui faisant quasiment plus l’amour. D’autant que depuis qu’il s’était mis ensemble seul lui avait changé que ce soit dans l’attitude ou le physique.Elle a toujours sa chevelure blonde vénitienne avec des reflets roux bouclés, 1m71 pour 65 kilos. Des seins magnifiques en poire de taille B, et des vraies hanches de femme. Une silhouette légèrement en forme de bouteille d’Orangina, avec pour sublimer le tout, des fesses qui faisaient se tourner les regards dans la rue. Larges comme il faut, bombées comme il faut, elles étaient comme une invitation pour les regards qui se posaient dessus.Lara était tombée amoureuse de lui alors qu’il était plutôt mince, une musculature en devenir, bien coiffé et rasé. Aujourd’hui, même s’il n’est pas devenu gros, le ventre plat est devenu une légère brioche, il ne se coiffe plus, sa barbe est devenue vraiment sauvage et surtout sa garde-robe n’a quasiment pas évolué depuis leur rencontre.Lara a l’impression d’avoir quarante ans et vingt ans de mariage derrière elle, pourtant ils n’ont que 26 ans. L’impression d’être en train de faire du stop, alors que la jeunesse voisine est sur l’autoroute. La situation du point de vue de Lara est plus que tendue. Heureusement qu’elle a sa meilleure amie, Sophie, sur qui elle pouvait compter quoiqu’il arrive. Même si cela n’est pas d’un grand bienfait pour leur couple. Sophie ne supportant pas Paul.Demandant systématiquement à son amie, ce qu’elle fait avec lui, qu’elle mérite mieux. Elle ne s’en cache d’ailleurs pas devant Paul, ne laissant passer aucune erreur de ce dernier. Prenant soin de le rabaisser à la moindre occasion. Le pire étant qu’il n’est pas touché par cette situation. Son ego étant quasiment inexistant, et la confiance dans son couple inébranlable il n’avait que faire de ce qu’elle pensait de lui.Preuve en est, ils sont partis tous les trois en vacances. Lara n’imaginant pas partir sans sa meilleure amie, et Paul n’ayant pas pléthore de relations amicales tout ce concordait bien. Le trajet se déroulait bien, tout comme l’arrivée dans le mobile home. Une agréable surprise pour couronner le tout, leur mobile home se trouve au bout du camping à côté de la clôture, collée à la forêt, dans un virage donc au calme et quasiment personne ayant une vue sur leur emplacement.Pourtant tout allait dégénérer très rapidement. À peine le temps de s’installer et de ranger les affaires, que le petit groupe se décidait à se mettre en maillot pour aller essayer les toboggans du parc accolé au camping. D’autant qu’il était midi et qu’ils se disaient qu’à cette heure-ci tuzla escort bayan il y aurait moins de queues, les gens partant déjeuner.C’était raté, il y avait encore du monde. Après avoir fait deux tours de toboggans, le moment était venu de tester le plus grand toboggan, celui avec des bouées. L’attraction étant pour deux personnes, les deux filles prenaient une bouée, Paul suivant derrière avec la sienne. Une remarque de Sophie, sur la non-galanterie de Paul de ne pas porter leur bouée, enclencha une dispute dans le couple.Des remarques sèches et condescendantes de Lara, dont l’énervement s’amplifiait devant la non-réaction de Paul, préférant se taire plutôt que de réagir. Les 10 minutes de queues se déroulant ainsi.Ni les filles ni Paul n’avaient fait attention aux deux garçons qui se trouvaient juste derrière dans la queue, ne manquant pas une miette de cette dispute. D’abord attiré par la vue arrière des deux filles. Sophie ayant un physique similaire à Lara, exception faite d’une chevelure brune et lisse, et d’une poitrine plus opulente.La vue qu’avaient les deux garçons ayant rendu leur attente bien agréable. Surtout que se retournant régulièrement ils avaient pu aussi disséquer l’intégralité de leurs physiques, visages et surtout poitrines comprises.Les deux jeunes avaient eux aussi un physique assez similaire. Les deux étant militaires, portant leur médaillon militaire autour du cou, ils avaient les muscles secs et dessinés, les cheveux à ras, foncés. Ils avaient aussi la particularité d’avoir un tatouage au même endroit, sur leur bras droit, avec leur prénom inscrit. Julien, pour le plus grand des deux, et Arthur. Tandis que les deux personnes devant les filles mettaient leur bouée pour pouvoir enfin descendre le toboggan, les deux garçons passaient sur le côté de Paul, sans lui prêter attention. Arthur prit la parole :— Salut les filles, dites-moi, ce serait dommage que vous descendiez toutes les deux seules sans un mec pour vous aider en cas de besoin?!— Non c’est gentil ça va merci, répondait instinctivement Lara— Allez, c’est les vacances, on est là pour s’éclater, faire des rencontres— Sophie, étant célibataire et pas insensible aux physiques des deux militaires, surtout Julien, donnait un coup de coude maladroitement discret à Lara, ses yeux disant allez pense à moi. Lara jetait un coup d’œil vers Paul, la tête posée sur sa bouée, attendant comme à son habitude que sa compagne se débrouille seul. Ce qui l’énervait au plus haut point.— Pourquoi pas après tout, ça n’a l’air de gêner personne, répondait-elle en lançant un regard haineux à PaulLes deux garçons sautant sur l’occasion posent les deux bouées escort tuzla les unes derrière les autres, histoire de partir tous les quatre. Les binômes se formant presque naturellement. Julien se trouvant dans la bouée de devant avec Sophie, Lara s’installant dans celle de derrière, Arthur étant encore debout.Paul avait été très brièvement interpellé par la scène, comme à son habitude laisse courir, persuadé que Lara avait simplement trouvé par cette occasion une occasion pour se venger de leur dispute. Au moment du départ Julien pris soin de se saisir de la bouée de Paul, l’empêchant ainsi de les suivre, avant de sauter à côté de Lara et de descendre l’attraction, la bouée vide de Paul derrière eux.Paul avait eu le temps de voir Lara rigoler à la blague d’Arthur. Paul, plus dépité qu’énervé, devait donc rebrousser chemin par les marches. Il descendait mollement, comme blasé de devoir marcher pour les rejoindre. Une fois en bas impossible de les retrouver, il venait de réaliser qu’ils ne l’avaient pas attendu. Il avait raison. Une fois l’attraction finit, les deux garçons, sans avoir eu beaucoup à insister, convinrent les filles de continuer à faire des attractions, Paul allait les retrouver.Sans portable, Arthur savait pertinemment que c’était quasi-impossible. Finalement Paul ne fit rien de l’après-midi passant son temps à marcher, scruter les attractions pour les chercher. De par le monde présent et la taille du parc il ne parvenait pas à mener à bien sa recherche.Pendant ce temps-là les deux garçons se rapprochaient doucement mais sûrement des filles. Multipliant les blagues, les contacts physiques, les rapprochements, tournée au bar.Les filles bien décidées à voir jusqu’où cela allait les mener proposent alors aux garçons de venir manger chez eux le soir, quitte à venir tout de suite pour boire un coup. Sophie ayant laissé des affaires personnelles dans un casier, les deux duos se séparaient temporairement. Cette dernière qui avait visiblement fait un choix, partait tout en tirant par la main, Julien pour qu’il l’accompagne.Arthur et Lara étaient arrivés au mobile home, ce dernier ayant passé le trajet à la complimenter, et la main autour de sa taille. Lara faisant une visite rapide du mobile home à Arthur, finissant par sa chambre. Elle lui dit alors qu’elle allait juste en profiter pour se changer, Arthur lui répondant qu’il n’y avait aucun souci, refermant la porte. Sauf qu’il reste à l’intérieur de la pièce.Au moment où il saisit doucement le bras de Lara, elle a un léger sursaut, se retourne et se fait plaquer contre le mur par Arthur. Sans aucune hésitation, il colle ses lèvres à celle de Lara, l’embrassant tendrement, mais fermement. Très vite leurs langues se mélangent. Lara se laissant complètement aller dans les bras d’Arthur, un sentiment de plénitude l’envahissant. Les mains d’Arthur parcourant sans ménagement le corps de Lara. Cela ne présageait rien de bon pour Paul.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir