Histoire de slips.3

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Histoire de slips.3Slip kangourou, mini-slip ou string.Comme le week-end nous ne travaillions pas, nous avions décidé de découvrir un peu la ville ou nous nous trouvions.Durant cette première semaine passé sur place, j’avais pu observer qu’un garçon d’étage dénommé Aziz était régulièrement présent et s’occupait principalement de notre chambre. C’était un jeune homme de plus ou moins vingt ans de même taille que nous d’allure sportive et de peau légèrement basanée. Comme je revenais toujours assez tôt de mon boulot Aziz était toujours présent et me demandait si tout était parfait. Il faut dire que la chambre était impeccable et que tout était très bien rangé. J’avais remarqué que mes sous vêtements rangé dans l’armoire était chaque jour parfaitement remis en ordre. A croire qu’Aziz les repliaient et les remettaient à chaque fois en place en les alignant parfaitement dans l’armoire.Comme j’avais convenu avec Guy de demander à Aziz ou se trouvait un hammam à visiter. Je profitais de sa rencontre dans le couloir ce soir-là pour l’inviter à entrer dans la chambre. En premier lieu je le félicitais pour son travail et lui posait alors la question. Il me regarda sans être surpris et me demanda si cela pouvait être un hammam privé ou public. Je lui demandai quelle était la différence. Il m’expliqua que dans un hammam public on y retrouvait n’importe qui et que cela pouvait parfois dégénérer en orgie avec des gestes inconsidérés ou des choses que l’on ne désirait pas. Tandis que dans le hammam privé il y avait des règles bien strictes. Préférant les choses bien établies j’optais pour le hammam privé. Aziz me proposa alors de nous accompagner ainsi cela faciliterait notre entrée dans ce lieu. Je l’en remerciais et nous donnions rendez-vous pour le lendemain.Peu après midi, Aziz nous attendait en dehors de l’hôtel pour nous amener à l’endroit convenu. Une très belle maison. Aziz entra directement dans le hall ou il nous présenta au préposé. Voulant payer notre participation, le préposé nous indiqua que nous étions invités comme ami d’Aziz. Après cette introduction nous fûmes dirigés vers une pièce faisant office de vestiaire. Chaque invité disposait d’une armoire. Dans l’armoire nous découvrons un string blanc. Aziz nous explique que contrairement au hammam public, il est demandé ici de revêtir un string blanc afin de ne pas choquer d’autres hommes présents ne désirants pas voir de sexe. Aziz nous invite à nous déshabiller et fait de même. Il se tourne totalement vers son armoire, dommage car étant curieux j’aurai bien voulus voir son bas-ventre avec ses bijoux de famille, mais bon ce sera peut-être pour plus tard. Il enfile son string. Nous faisons de même, Guy toutefois me fait un clin d’œil en montrant la direction de son bas ventre. Il commence déjà à bander rien que à la vue des fesses d’Aziz. Le string tombe parfaitement bien englobant parfaitement la bite et les couilles un lien large d’un centimètre sert de cordon entre les fesses. Guy de par sa bite qui gonfle à déjà une petite tente sur le bas-ventre. Aziz nous invite à mettre un peignoir de bain pour passer d’une pièce à l’autre comme prévu dans les traditions de l’endroit.Nous entrons dans la salle la moins chaude. Aziz nous explique qu’ainsi nous pourrons voir comment les choses s’y déroulent. Il nous invite à retirer notre peignoir et à le mettre à la patère à côté de la porte d’entrée. Nous apparaissons donc tous trois en string blanc. Nous prenons place sur le banc de pierre du bas à gauche en entrant. Aziz s’installe entre nous afin de nous renseignez sur les us et coutumes pratiqués. En face de nous à plus ou moins deux mètres se trouve le même banc de pierre. Sur celui du bas se trouve un homme d’une quarantaine d’année revêtu de son string blanc tout comme nous mais un peu dissimulé. Plus haut légèrement décalé se trouve un autre homme âgé de la cinquantaine, ici le string bien en évidence et je dirai même poussé en avant pour bien permettre l’estimation du paquet présent. Un homme de plus au moins trente-cinq ans entre et vient se mettre sur le troisième et dernier banc au-dessus de nous. Il est également en string. Nous restons ainsi quelques minutes dans le silence regardant à tour de rôle les hommes présents. Face à nous l’homme au string bien en évidence se tâte de temps à autre le paquet comme dans une invite à aller le toucher. Celui du bas lui caresse sur escort doucement la jambe, après un moment il se redresse totalement tout en dégageant son string le mettant bien en évidence. Il me semble d’ailleurs que les strings se sont un peu gonflé. Il est un fait que nous sommes l’attraction de la pièce. Guy s’est aussi aperçu du changement de pose de l’homme face à nous. D’autre part il lorgne depuis un bon moment le string d’Aziz. Toutefois aucun changement ne se fait voir dans celui-ci, Aziz restant de pierre. Guy par contre commence à avoir la trique son string étant déformé par pointe de son vit et montre bien son désir. Aziz nous explique alors que tout commence toujours très calmement par de petites caresses sur l’une ou l’autre partie du corps. Nous pouvons voir que le gars installé sue le deuxième degré en face de nous commence nettement à bander son string laissant voir une belle grosseur et se déformant totalement. Je sens tout à coup une main qui me caresse doucement la cuisse du côté d’Aziz. Il ne me faut pas plus pour que ma bite se lève doucement. Chez Guy s’est un véritable chapiteau dan son string. Je vois qu’Aziz fait de même à Guy qui ne tient presque plus tellement il bande. La main d’Aziz arrive contre la lisière de mon string. Je lui laisse l’avantage de découvrir ma virilité.Il se tourne légèrement vers moi et me regarde dans les yeux tout en abandonnant Guy. Sa main glisse sous le string et empaume ma bite tendue. Il me souffle “Je savais bien que tu avais une belle queue et en plus tu décalotte à fond. J’ai vu cela à tes slips, ils ont de grosses auréoles de jute transparente. Tu dois aimer la queue”. Je lui souffle “Je me doutais bien que tu matais mes slips usagés. Je crois que toi aussi tu aime la queue”. Il me répond “Oui beaucoup”. De mon côté j’ai déposé ma main sur son string dans lequel je sens une tige bien dure. En face de nous l’homme de dessus est descendu et est venu s’asseoir à côté de celui du bas. Ils se caressent maintenant tout deux les cuisses en laissant remonter leurs mains vers la lisière des strings. Il ne faut que quelques secondes pour voir les strings se gonfler à fond. Le signal donné par Aziz en ayant mis sa main dans mon string à libéré tout le monde. Les gars d’en face s’astiquent le paquet par-dessus le string avec une certaine fermeté. Lorsque l’on regarde bien on voit nettement le mouvement d’aller-retour sur les instruments. Guy se délecte lui qui n’a pour ainsi dire jamais eu l’occasion de voir d’autre hommes ensembles. Son string est totalement déformé par sa bandaison. Aziz retire sa main de mon string et passe à l’attaque du string de Guy. D’abord il tâte le sous-vêtement ensuite sa main se glisse au-dessous de l’élastique supérieur allant à la rencontre de la queue, je vois que Guy sourit et se laisse faire. Tout va bien, cela va être une partie de plaisir. Aziz le complimente sur sa queue. Du coup les mains de Guy se trouve sur le string d’Aziz et lui malaxe doucement la bite. Une des deux mains s’introduite sous l’élastique et Guy vient de découvrir sa troisième bite d’homme. Aziz à une queue circoncise et très fine d’après ce que j’ai senti lors de ma reconnaissance sur le string mais très dure. Guy ne s’arrête pas là, il force l’élastique à se baisser et sort la bite d’Aziz de son écrin. La mouille coule presque sans discontinué de la bite d’Aziz. En face les mains ont également franchies les élastiques des strings et l’on voit nettement les mouvements lents de va et vient dans les sous-vêtements. L’homme de trente-cinq ans se trouvant au-dessus de moi, descend et vient s’asseoir à mes côtés. Sa main se pose directement sur ma cuisse, je fais de même chez lui. Il remonte rapidement vers mon string et se met directement à tâter mon service trois pièces. Tout à coup il se lève et s’agenouille devant moi, prends les deux côtés de mon string et dans un mouvement ample veut abaisser le string. Je lève un peu les fesses pour lui permettre le retrait du sous-vêtement en laissant apparaître ma bite, qui lorsque quelle passe l’élastique jaillis comme un diable de sa broîte. L’homme à un sourire preuve qu’il estime ma bite de bonne composition. Il arrête le retrait du string peu avant mes genoux. Se penche un peu et de la langue lèche le bout du gland juste sur le méat. La caresse est extrême, ma bite effectue un soubresaut silvan escort et lâche une énorme goutte de jus transparent qui disparait comme par enchantement sur la langue de mon vis-à-vis. Il continue ainsi quelques minutes, quel régal je m’en délecte. Tout à coup sa tête plonge vers l’avant et il engouffre ma bite dans sa bouche et se met à me pomper avec ardeur. Je l’arrête tout à coup car je sens que mes couilles sont prêtes à lâcher la dose. Il se redresse et à peine sa bite passe à hauteur de mon visage que j’att**** le string et l’abaisse sur se genoux. Son chibre à fait un bon vers l’avant. Il est circoncis bien droit avec un très beau gland qui se termine en forme de pointe, le méat forme deux toutes petites lèvres entre lesquelles suinte une liqueur transparente. Je lui fais subir le même sort que celui qu’il ma procuré. Du bout de la langue je récolte la sève suintante lui arrachant de gros soupirs accompagné de “Haaa”, de “Hoooo” ou encore de “Ouchhhhh” très sonore permettant à tous les participants se trouvant dans la pièce de se rendre compte de mon travail. Tout à coup un “Haaaaaaa oouuiiii” nettement plus sonore se fait entendre alors que la queue de l’homme tressaute fortement. Je la capture entre mes lèvres et reçoit en même temps une giclée dans la bouche suivie de plusieurs autres. Chez Aziz, Guy n’est pas resté inactif et dans un premier moment il a branlé quelque peu l’engin d’Aziz. Ensuite il s’est penché et a embouché la fine bite. Il s’est mis à sucer et pomper avec ardeur comme il avait appris avec moi. Ils se sont couché tous deux sur le côté afin qu’Aziz puisse lui rendre la pareille et était donc en plein soixante neuf. Guy avait aussi appris à se retenir plus longtemps et ainsi parvenir à tenir tête à Aziz Qui pompait à qui mieux-mieux espérant faire giclée la bite de Guy. Au bout d’un moment les deux combattants sentirent la sève monter et presque au même moment l’éjaculation se produisit dans les bouches respectives. Guy lâcha plus de cinq à six giclées tandis qu’Aziz inonda la bouche de Guy d’une bonne douzaine d’ondées qui furent malgré la quantité avalées sans problème. Aziz s’excusa auprès de Guy de la quantité déversée en donnant comme excuse qu’il n’avait plus juté depuis une semaine au moins. Guy ne s’en formalisa pas et lui demanda s’il pouvait recommencer car sa liqueur était excellente.En face de nous les strings sont sur le sol et les deux hommes se malaxent l’un l’autre la bite. A bien regarder en douceur mais avec fermeté. On dirait qu’ils sont en préparation afin de remplir l’un l’autre leurs burnes tant les masturbations sont réfléchies et ordonnées.A ce moment, un jeune homme d’une vingtaine d’année entra dans la salle. Il se met au milieu de la salle entre nous et les deux hommes d’en face. Aziz nous dit tout doucement “Regardé bien ce qui va se passer c’est un magnifique spectacle”. Le jeune homme bien droit devant nous se met à descendre son string laissant apparaitre lentement son membre. Sa bite est totalement au repos. Tout à coup il se baisse vers l’avant tout en restant debout en tendant son cul vers le haut. Tout en se baissant des deux mains il écarte ses fesses. Sur le banc d’en face un des deux hommes se lève laissant voir une bite de taille moyenne bien tendue avec un gland assez pointu. Il se place derrière le jeune homme la pointe de son gland sur la rosette. Une toute petite poussée et le gland pénètre sans aucun soucis le conduit anal. Le jeune ne voulant pas rester inactif pousse soudain ses fesses en arrière et la bite entre complètement dans le cul avec un énorme soupir de l’homme derrière lui. L’homme commence à pistonner le cul du jeune en de grand mouvement d’avant en arrière retirant presque totalement sa bite et puis replongeant dans le conduit anal. Nous permettant ainsi de voir tout le travail de la queue. A chaque mouvement un gros soupir sort également de la bouche de l’officiant. Le jeune lui semble être au paradis avec un sourire des plus radieux. Sa bite commence à se relever lentement et au plus l’homme le pistonne au plus la bite se raidi. C’est un bel engin d’une bonne quinzaine de centimètre ou même plus, de gabarit plutôt plat et large surmonté d’un gland en forme d’olive et un méat assez grand. L’homme dans son dos arrive lentement à la conclusion de son enculade car on voit sur son visage des crispations. lice escort Soudain retirant à moitié sa bite du trou on peut voir les soubresauts de celle-ci dans la rosette ainsi que les contractions de la bourse éjectant la semence dans le cul défoncé. L’homme lâche un grand “OOuuaaaaah” de satisfaction. Il fait ensuite quelques va et vient histoire de se vider complètement en enfonçant à fond sa bite dans le cul.Entretemps, nous sommes à nouveau assis au premier rang avec Aziz entre nous. A côté de moi se trouve toujours l’homme que j’ai sucé. Sa bite est restée raide mais semble à nouveau se durcir. Aziz de son côté n’a également pas débandé. L’homme à côté de moi à repris son travail de branlette sur ma bite tandis que j’ai replacé ma main sur son instrument. Il en est de même pour Aziz et Guy. Nous sommes comme tous les hommes présents accaparés par le spectacle devant nous et nous branlons lentement. La bite s’est retirée du jeune enculé. Celui-ci est resté dans la même position et le deuxième homme assis en face de nous s’est levé, puis tout comme le premier s’est mis derrière le jeune et l’a embroché très rapidement. La bite n’ayant eu aucune difficulté pour entrer l’endroit étant encore rempli de la crème du précédent. Le mouvement repris donc dans le cul du jeune au grand plaisir des spectateurs. Le premier enculeur étant allé faire sa toilette dans le coin de la pièce équipée en conséquence. Revenant en face de nous, je vois qu’il bande encore et toujours aussi fort. Me posant la question comment tout ces hommes pouvaient rester bander ainsi, je pose la question à Aziz. Celui-ci me répond qu’avant de venir les participants mange une plante qui leur permet de rester bander ainsi et m’avoue qu’il a fait la même chose. Il m’explique que cela permet de rester raide plus longtemps à partir du moment où tu as commencé à bander. Je lui demande combien de temps cela peut agir. Il me répond de une à deux heures suivant la personne. Chez moi ajoute-t-il plus ou moins une heure si je jute plusieurs fois.Devant nous le rythme c’est accéléré. L’enculeur enfonce de toute sa longueur sa bite dans le cul puis la retire presque totalement. Le jeune à toujours son sourire mais bande maintenant à fond, sa bite est collée contre son ventre. Son enculeur commence à montrer des signes de jouissance et comme chez le premier il nous montre toute son application en sortant presque entièrement. La bite se raidi et montre des saccades, l’homme est en train d’éjaculer dans les entrailles du jeune en lâchant des “Oooh ouaiie oooooh”. Après quelques instants il se retire et l’on entend un “plof” de la bite sortant du cul. Le premier homme qui l’a enculé se lève à nouveau avec une trique aussi raide que la première fois et l’encule à nouveau sans laisser une seconde de répit. Nous sommes surpris par la rudesse cette fois de l’attaque. Il défonce littéralement le cul du jeune qui n’en perd pas son sourire. L’assaut ne dure pas bien longtemps et une nouvelle rasade est lâchée dans les intestins du jeune. Le spectacle continue ainsi plusieurs fois devant nos yeux. Tout à coup le jeune se tourne légèrement vers nous et sa bite sans y toucher se met à giclée comme une fontaine dans notre direction. Plusieurs gouttes de foutre atterrissent sur nous. L’homme à côté de moi lâche un soupir et arrose ma main ainsi que mon avant bras de foutre. Le contact du jus et la branlette de celui-ci sur ma bite font que je sens en un seul coup ma liqueur monter et j’éjacule comme une fontaine arrosant tous ce qui se trouve devant moi en de nombreux jets du à l’excitation maximale. Du côté de Guy et Aziz les choses similaire se produisent arrosant tout le parterre devant eux. Après quelques instants de récupération Aziz nous invite à nous rafraichir dans le coin toilette. Ensuite nous sortons de la pièce du hammam heureux de cette expérience.Nous nous rhabillons dans le vestiaire non sans avoir encore une fois tâter les fesses et la bite d’Aziz en remerciement et quittons cette maison. Nous y avons passé plus de deux heures. Durant le chemin du retour, nous discutons avec Aziz de ce que nous venons de voir. Aziz nous raconte que le jeune homme est payé pour se faire enculé par les deux autres et que c’est de pratique courante dans ce hammam privé. Cela permet à d’autres hommes présents de vider du trop plein de sève qu’ils ont en eux sans devoir se laisser toucher par d’autres.Arrivé à notre hôtel nous remercions Aziz pour cette journée. Il me remet un petit plan afin de pouvoir le lendemain dimanche se rendre dans la kasbah chez un ami pour faire des achats de vêtements. Je lui donne rendez-vous pour le lundi soir.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir