TRANNY SECRETARY HIGHT SCHOOL 17

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

TRANNY SECRETARY HIGHT SCHOOL 17″Fais toi belle. Ce soir on sort. C’est l’occasion de mettre ta nouvelle robe longue et tes beaux escarpins.””On va où?”ANNA s’amusait de l’impatience de sa filleule. On aurait dit une petite fille attendant l’heure pour ouvrir le cadeau que lui avait apporté le père noel.”Tu verras. C’est une surprise.””Oh non je t’en supplie. Dis moi, je n’en peux plus t’attendre.””Si je te le dit, ce ne sera plus une surprise.””Ah tu veux jouer. D’accord. Je sais comment te tirer les vers du nez.”Samantha s’assit sur ses talons et releva la robe d’ANNA. Elle commença a donner des petits coups de langue sur le gland, en insistant sur le frein.”On va voir si tu résistes longtemps à ça.”Depuis que sa marraine lui avait donné gout à la fellation, Samantha était devenu une experte question pipe. Il ne se passait pas une journée sans qu’au moins 2 ou 3 bites finissent au fond de sa gorge. Elle connaissait par coeur chaque centimètre carré de la queue d’ANNA et faisait d’elle ce qu’elle voulait avec sa bouche. Il ne lui fallu pas longtemps pour amener sa marraine au bord de la jouissance.Samantha su immédiatement qu’elle s’appretait à décharger et interrompit sa pipe juste avant le point de non retour.”Oh non, ne t’arrete pas maintenant!””Dis moi où on va si tu veux que je te fasse jouir.””Tu n’a pas le droit de faire ça. C’est déloyal.””Non, ce n’est pas déloyal. C’est tout simplement….féminin.””Petite salope. Tu as gagné…Avale et je te dirais tout.””Je crois d’avoir déjà dit que la directrice avait un carnet d’adresses bien fourni, contenant pleins de banquiers et de riches hommes d’affaires.””Oui, je me souviens.””Et bien, elle en fait profiter ses meilleures élèves. D’ailleurs beaucoups de ses clients sont nos futurs employeurs.””Tu en fait partie ?”” Des meilleures élèves? Evidemment, petite insolente ! “”Et on fait quoi exactement?””On accompagne ces messieurs au restaurant, dans des réceptions, des spectacles… On leur sert de faire valoir…””Et on couche avec?””Mais ne sois pas si pressée enfin. Oui, bien sure, on finit toujours sur un lit ou un canapé.”« C’est pas un peu faire la pute ? » retorqua Samantha.« Mais non, on ne raccole pas dans la rue. Et puis, on ne se tape pas le pauvre type en manque. Ce ne sont que des hommes aisés, instruits.””Il n’y a pas de vieux pervers qui demandent des trucs cochons?””Si bien sur, heureusement d’ailleurs. C’est ça qui donne tout son charme à ces soirées.””Hum, tu me donnes envie. Pourquoi tu ne m’avais jamais parlé de ça?””D’habitude Mme ANTOINETTE ne propose ses clients qu’aux eleves de 2eme année, mais pour toi elle est prete à faire une exception. Je t’ai recommandée. Tu as beaucoup de potentiel.””Merci mon amour” lui dit Sam en l’embrassant. “Je ferais tout pour ne pas te decevoir.” “J’en suis certaine. Et puis c’est également ton avenir qui se joue. Ces soirées sont l’occasion de créer des contacts et de nouer des liens, si tu vois ce que je veux dire.”Toi, dès qu’il est question de nœud, tu es interessée” lui répondit son amante en riant.”Sans parler des liens” rajouta t’elle, connaissant son petit coté maso.”Allez, cesse de parler et prépare toi. On vient nous chercher à 20H00 précise.”Les deux filles se douchèrent, revetirent leur robe de soirée, se coiffèrent, se maquillèrent…”Je me maquille comment?” demanda Samantha “Plutot façon PUTE, ou juste en SALOPE?””Il faut que tu sois sexie et attirante, mais sans etre vulgaire. Prends un rouge bien gras sur toi. Te te referas une belle bouche à pipe à la fin du repas” Lui conseilla ANNA.Samantha était resplendissante dans sa belle robe rouge, rehaussée par ses très hauts talons.Elle piaffait d’impatience en regardant sa montre. Elle avait l’impression d’etre cendrillon attendant de se rendre au bal.Ce ne fut pas une citrouille transformée en carosse qui vint la chercher, mais une superbe limousine.Celle-ci vint s’arreter dans la cour du chateau. C’était un privilège que la directrice n’accordait qu’à ses plus fidèles ( et riches) mécènes.”C’est güvenilir canlı bahis siteleri la classe” s’exclama Samantha en la voyant arriver.”Qu’est ce que tu crois?” lui répondit sa marraine. “Mme Antoinette a toujours eu un grand standing.”Cette dernière vint en personne accueillir le visiteur.Le chauffeur ouvrit la porte à son passager et un homme d’environ 60 ans sorti du véhicule.Il était très élégant et avait une allure très aristocratique.Il prit délicatement la main que lui tendait la directrice et y déposa un baiser.”Mme ANTOINETTE! Vous etes toujours aussi ravissante!””Et vous toujours le même vilain flatteur.” lui répondit-elle en clignant de l’oeil.Monsieur D vit les deux jeunes filles qui accompagnaient la directrice. Il connaissait déjà une d’entre elle.”Mlle ANNABELLA! Quel plaisir de vous revoir!””Tout le plaisirs est pour moi” répondit cette dernière.”Et cette jeune fille?” demanda-t’il en désignant Sam. “Je n’ai pas encore l’honneur de la connaître.””Excusez-moi. Je manque à tous mes devoirs.” lui répondit ANTOINETTE. “Permettez-moi de vous présentez Mlle SAMANTHA, la filleule d’ANNA.””Vous êtes charmante mademoiselle.””Merci monsieur” répondit la jeune fille très intimidée.”Anna aimerait emmener sa filleule avec elle pour lui faire découvrir le monde. Vous comprenez, c’est encore une toute jeune fille….J’espère que cela ne vous dérange pas?” demanda la directrice.M D avait les yeux brillants de convoitise.”Oh mais pas du tout, bien au contraire. C’est un honneur et un grand plaisirs pour moi.””Je crois qu’il est temps que je vous laisse avec mes deux élèves. Veillez-bien sur elles!””Oh mais j’y compte bien. J’y veillerais comme sur la prunelle de mes yeux!””Je n’en doute pas. Je sais que vous êtes un gentleman.”M D redéposa de nouveau ses lèvres sur la main de la directrice, puis quitta le château dans sa limousine.Ils arrivèrent devant un grand restaurant. Samantha était très impressionnée. Elle n’avait jamais mis les pieds dans un établissement aussi luxueux.Elle monta les marches perchées sur ses escarpins, comme une starlette au festival de Canne. Un groom portant un petit chapeau lui ouvrit la porte. Elle avait le sentiment d’etre une princesse.Une table leur était réservée. Elle était ronde et récouverte d’une grande nappe jusqu’à mi -hauteur.Un serveur en queue de pie leur présenta le menu.Samantha choisit du homard, elle n’en avait jamais mangé.Il y avait plusieurs sortes de couverts devant elle. Elle ne savait pas lesquels prendre. Elle ne voulait pas passer pour la petite provinciale qu’elle était pourtant.M D vint à son secours. Il posa sa main sur la sienne pour lui expliquer les bonnes manières. Elle lui sourit, il en profita pour lui caresser les doigts.Le repas se déroulait à merveille. Samantha répondait aux remarques de son hote par des sourires coquins, des clins d’oeils malicieux. Elle passait réguliérement sa langue sur les lèvres en mangeant.Elle semblait lui faire beaucoup d’effet car son visage s’était empourpré. Quelques gouttes de sueur perlaient sur son front. Il n’avait rien avalé depuis plusieurs minutes.”Ce n’est quand même pas moi qui le mets dans cet état” se dit Samantha.Elle eu un doute. Pour le vérifier elle fit tomber sa serviette et se pencha pour la récupérer.Ele vit alors qu’ANNA frottait energiquement le dessus de sa sandale sous ses couilles.”C’était donc pour ça les picots” se dit-elle “Il faudra absolument que je m’achete des chaussures de ce genre.”suppriméANNA n’avait pas l’intention de faire jouir ainsi son client dans le restaurant, cela n’aurait pas été correct. Quand elle sentait qu’il s’appretait à exploser, elle le faisait débander en vrillant son talon aiguille entre ses jambes. Elle fit cela plusieurs fois de suite tout au long du repas.La limousine les conduisit ensuite jusqu’à une superbe villa dans une banlieue très chic.Le chauffeur leur ouvrit la portière puis attendit dans le véhicule.M D invita les deux demoiselles a entrer.Ils s’intallèrent dans le salon.Leur hote güvenilir illegal bahis siteleri leur offrit un verre et s’assit sur un beau canapé en cuir. Les jeunes filles s’assirent à coté de lui.ANNA se mits à pomper son futur patron. Ce dernier entama la conversation avec Samantha pendant qu’il se faisait sucer.”Ainsi ANNABELLA est votre marraine. Vous avez beaucoup de chance.””Merci monsieur. J’en suis bien consciente. C’est une fille merveilleuse.”ANNA interrompie sa fellation et tendit la queue vers sa filleule.”Sam, tu veux bien…?””Oh mais avec plaisir.” dit elle en l’embouchant avec gourmandise.M D discutait maintenant avec ANNA.”Votre filleule est très douée. Et avec vous comme marraine, nul doute qu’elle sera une secretaire d’exception.””Merci. Effectivement, je suis très contente d’elle.”M D commençait à gémir de plus en plus profondémment. Samantha faisait manifestement bien son travail.Il ferma les yeux et se raidit. ANNA savait qu’il allait jouir incessament. Sam aussi l’avait compris et elle s’était mise à astiquer la queue à toute vitesse. Elle reçu la giclée au fond de la gorge.Alors qu’elle s’appretait à faire voir le résultat sur sa langue, elle constata un brusque changement dans l’attitude de sa marraine.”Espèce de porc, qui t’as permis de cracher ton sperme degeulasse dans la bouche de ma filleule?Samantha ne comprit pas, elle bredouilla “J’ai fais quelque chose qu’il ne fallait pas ANNA?””Oh non ma chérie, ce n’est pas toi. C’est ce vieux cochon. On accepte gentiment son invitation et lui, tout ce qu’il trouve à faire, c’est de souiler la bouche d’une jeune fille innocente!””Mets toi en POSITION!” ordonna t’elle.M D, tout penaud, enleva ses affaires et se mits à genoux sur le canapé, la tête posé sur l’accoudoir, le cul bien exposé.Sam remarqua alors que ses fesses comportaient de nombreuses zébrures rougeatres. Elle reconnut immédiatemment ce qui les avait provoquées, ayant eu les mêmes à une certaine époque.C’est alors qu’elle vit ANNA avec une cravache à la main. Elle devait se trouver à proximité. Sam comprit alors que tout cela était prévu d’avance.”Ecarte toi un peu ma chérie. Je vais donner une bonne correction à ce vieux pervers. Je ne voudrais pas te toucher par inadvertance.”Samantha se recula et ANNA se mits à abattre avec force sa cravache sur les fesses offertes.M D poussait des cris aigus et se tortillait sur le canapé.”Tu l’entends couiner ce salaud?” demanda ANNA à sa filleule.Elle lui tendit la cravache. “Tiens, c’est ta bouche qu’il a souillé. C’est à toi de le punir. N’ai aucune pitié!”La jeune fille se mits à frapper sans retenue. Son hote couinait et gesticulait de plus belle.Pendant que SAM cravachait M D, ANNA s’était allongée sur le canapé de façon à pouvoir reprendre sa queue dans la bouche. Elle sentait le membre tresauter contre son palais à chaque fois qu’il recevait un coup.Au bout de quelques minutes, M D se raidit à nouveau. Il avait déjà jouit peu avant et la quantité de sperme qu’ANNA reçu sur la langue était donc assez faible. Mais c’était une question de principe. elle ne laissait jamais s’échaper une seule goutte!ANNA fit signe à sa filleule d’arreter.Les fesses de M D étaient violacées. Malgré la douleur, il remit néanmoins ses affaires. Rester nu devant deux jeunes demoiselles était indigne d’un gentleman.”Mlle Samantha est-elle déjà RESERVEE?” demanda t’il à ANNA.”Non, pas encore, mais vu ses talents. Cela ne saurait tarder!””Je pense pouvoir lui trouver un poste dans ma société une fois qu’elle aura eu son diplome.””J’en parlerais avec Mme ANTOINETTE. Vous reglerez les détails avec elle.”M D lui remits ensuite une enveloppe. “Un petit cadeau pour vous remercier.””Merci, mais il ne fallait pas. Nous avons passé une soirée fort agréable.”Aurais-je l’honneur de pouvoir vous revoir, vous et SAMANTHA?””Vous nous avez si bien accueillies. Nous serions bien ingrates de refuser votre invitation.””A bientot alors”. Il déposa un baiser sur la main que lui tendit ANNA, et fit de même pour güvenilir bahis şirketleri Samantha. Son chauffeur personnel reconduisit les deux élèves à l’école à bord de la limousine.« Comment vous appelez-vous ? » lui demanda Samantha durant le trajet.« Vincent ».« Pouvez-vous vous arrêter 2 minutes s’il vous plait ? »« Bien sur mademoiselle. »La jeune fille descendit et s’installa à l’avant du véhicule.« Qu’est-ce que tu fais » demanda ANNA.« Vincent nous a attendu bien sagement dans la voiture durant toute la soirée. Il a bien droit a une petite récompense. Non ? »Samantha se pencha et commença a défaire les boutons du pantalon.« Voyons Sam, ce n’est pas prudent pendant qu’il tient le volant. »« Il n’a que ça à gérer. Moi je m’occupe du levier de vitesse!»Elle ajouta.« Je suis sure que Vincent fera très attention. Et puis ça le tiendra éveillé. »« C’est sur que te connaissant, il ne risque pas de s’endormir. Mais n’empêche que sucer quelqu’un pendant qu’il conduit, c’est dangereux ! » insista ANNA.« Je ne l’ai jamais fait. J’en meure d’envie. Et puis il n’y a personne sur la route » rétorqua sa filleule.Il était inutile d’essayer de discuter avec la demoiselle. De toute façon, elle n’écoutait plus. Elle était déjà en train d’aspirer comme une affamée.Le chauffeur s’efforçait de garder les yeux bien ouverts et de se concentrer sur sa conduite. Ce n’était pas facile avec sa queue dans la bouche d’une suceuse excitée comme Samantha. La jeune fille pompait le nœud avec ardeur sans se soucier de la circulation ni des arrêts aux feux rouges.Au bout d’une dizaines de minutes.« Mademoiselle… Arg…Je ne vais pas pouvoir tenir davantage. » haleta Vincent.Samantha arrêta sa fellation quelques secondes.« Vas-y, ne te retiens pas. Ne t’inquiète pas, j’avale toujours tout. Ta femme ne se rendra compte de rien. »Il ne put se retenir plus longtemps, et jouit bruyamment dans la gorge de sa suceuse qui lui nettoya soigneusement la queue comme promis.« Alors, C’était comment ? »« Absolument génial Mlle Samantha. »« Appelle moi Sam, tu pourrais être mon père. »« C’était fantastique Sam. »« Ne me dit pas que c’est la première fois qu’une des maitresses de ton patron te suce ? »« Si. »« Et bien je suis heureuse d’être la première. »Arrivé devant l’école, le chauffeur descendit et ouvrit la portière à ses passagères.Samantha lui présenta sa main. Vincent y déposa un baiser comme l’avait fait son patron.« Vous êtes une vraie princesse mademoiselle »« Oh comme il est chou. Merci Vincent, à la prochaine. »« Tu n’en a pas eu assez ce soir. » la gronda gentiment ANNA. « Il a fallut que tu te tapes le chauffeur. »« Juste une petite pipe. C’est pas grand-chose et j’ai fait un heureux. Et puis il ne faut pas négliger le petit personnel, on peut toujours en avoir besoin. Maintenant je suis sure que si j’ai un service à lui demander, il accourra. »« Tu sais comment t’occuper des hommes toi. »« Oui, c’est toi qui m’a apprise. »« Tu as appris vraiment très vite. Tu était déjà une belle petite salope à l’origine. »« Il faudrait savoir. Il y a 1 heure, tu disais que j’étais une jeune fille innocente. »« Il faut absolument que tu es le dernier mot n’est-ce pas ? »« Normale, je suis une fille. »Une fois revenue dans leur chambre, ANNA ouvrit l’enveloppe et en sorti 2 billets de 500 euros. Elle en tendit un à Sam. “Tiens, tu l’a bien mérité.””Garde le, cela remboursera la robe que tu m’as avancée.”ANNA lui mits le billet dans la main. “Non, tu as bien plus besoin de cet argent que moi. La robe je te l’offre. Tout ce que je te demande, c’est de la mettre de temps en temps rien que pour moi.”« 500 euros. C’est le prix pour une putain de luxe apparemment. »Samantha enlaça ANNA et commença à lui murmurer à l’oreille :« Ce soir, je suis a vendre. Je suis ta petite pute. Tu es mon client et tu viens de me payer. Va-y sers toi. » lui dit-elle en frottant son cul contre son sexe.« Attention. Je veux en avoir pour mon argent !» dit ANNA en présentant sa queue contre sa rosette.« Mais j’espère bien ! Ce soir, je ne suis qu’une femelle en chaleur…. »ANNA poussa d’un coup, interrompant la phrase de sa filleule.ARGHH……Samantha poussa un cri quand la queue de sa marraine déchira sa chatte.« Dit moi que je ne suis qu’une catin, une petite salope, ta petite pute… » ne cessa t’elle de répéter pendant qu’ANNA la baisait.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir