Trouvé sur le net : Masturbation avec maman

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Trouvé sur le net : Masturbation avec mamanTrès vite, nos masturbations i****tueuses sont devenues une habitude à moi et à ma mère, c’était notre rendez-vous hebdomadaire, c’était la meilleure façon de se détendre qu’on n’avait jamais trouvée. Nous ne nous faisions toujours pas face l’un à l’autre lors de nos petits jeux, mais nous ne mettions plus de coussins entre nous ; nos corps se touchaient pour notre plus grand plaisir, mais nous portions toujours nos vêtements. Nous étions aussi beaucoup moins timides l’un envers l’autre : on se laissait gémir, on encourageait l’autre et aussi on dévorait le sexe de l’autre des yeux. Ma mère et moi étions bien d’accord et avions admis que le corps de l’autre nous attirait et la situation nous excitait, ce tabou que l’on transgressait, même qu’à moitié – parce que pour nous, nous ne faisions pas encore d’i****te, tant que seules nos mains touchaient l’autre.Les jours sont passés, et ce fut alors mon anniversaire, en mars. Trop fatigué par les cours que je suivais à l’université, j’avais décidé de ne pas fêter ça avec mes amis, j’avais plutôt en tête de me branler avec ma mère en cette fin de semaine difficile, histoire de bien me détendre. Après avoir mangé, je lui ai proposé de « regarder un film güvenilir bahis », c’était notre code pour nos jeux érotiques, cela sonne tout de suite mieux. Elle accepta, évidemment. J’allai pour l’aider à débarrasser la table, mais elle refusa. Comme c’était mon anniversaire, elle voulait que j’aille m’asseoir dans le canapé et l’attendre, ce que je fis.Ma mère arriva ensuite dans le salon, mais plutôt que de se mettre à côté de moi, elle se planta devant moi, me donna un petit coup dans la jambe pour que je les écarte, puis s’agenouilla avec un de ses sourires en coin qui me font fondre. Elle se mit entre mes jambes, mon cœur, lui, s’emballait.« C’est ton anniversaire aujourd’hui, me dit-elle alors, j’avais envie de t’offrir quelque chose d’un peu spécial, qui change un peu de nos habitudes, j’espère que ça te plaira… ! »Le film porno avait déjà démarré, mais ni elle ni moi ne nous en préoccupions. Dans une bien meilleure position que jamais auparavant, ma mère avait bien l’intention de me donner une branlette inoubliable. Pour l’occasion, j’avais retiré entièrement mon pantalon, maman, elle, était restée habillée dans son léger pull noir où je pouvais y voir la forme de ses seins.Elle se mit à me branler doucement, et pour la première türkçe bahis fois, le visage à quelques centimètres de mon sexe. Directement, son autre main est venue se placer sur mes bourses, elle les avait bien en main et s’amusait à les masser, toujours doucement. Rien n’entravait plus ses mouvements et Dieu sait que c’était bon ! Il ne me fallut pas longtemps avant d’afficher une érection complète. Cela se voyait qu’elle voulait vraiment me faire plaisir, et qu’elle y prenait plaisir à son tour, elle me regardait de ses beaux yeux bruns pour voir ma réaction à tout ce qu’elle me faisait et quand j’en gémissais, elle me gratifiait d’un grand sourire. Je crois que c’est la première fois où j’ai réellement pris conscience que ma mère était une superbe femme, avec un sourire sublime, à en faire ressusciter un mort. J’aurais aimé qu’elle me prenne en bouche, qu’elle me goûte et me satisfasse avec sa langue, mais je savais qu’il ne fallait rien espérer, c’était contre nos règles, notre dernier rempart avant de commettre l’irréparable.Ce qui me plaisait le plus dans mon cadeau d’anniversaire, c’est que ma mère se lâchait. Elle avait l’air vraiment dans son truc, et n’hésitait pas à me chauffer, en me disant des choses telles que : « Ça te güvenilir bahis siteleri plaît quand maman fait ça, mon chéri ? Oui, je vois ça que tu aimes ça, tu bandes comme un cochon, comme le gros cochon que tu es…, et que je suis aussi ! Si tu savais l’état de ma culotte, maintenant ? Quelle queue, regarde-moi ça ! Hmmm, oui…, tu vas jouir, mon cœur ? Vas-y, donne-moi tout ce que tu as, rends maman fière ! ».Et sur ses paroles des plus coquines, je me suis mis à éjaculer abondamment. Ce fut l’une des plus grosses éjaculations de ma vie, je crois. Je ne pouvais plus m’arrêter et ma mère ne voulait plus s’arrêter de me branler, je me déchargeais de toutes mes forces, salissant son pull noir au passage de certains de mes jets. Pendant tout le temps que je me déversais entre ses mains, elle massait mes testicules à un endroit bien spécifique qui semblait me faire jouir bien plus fort.Seulement, une fois certaine que je m’étais bien vidé, lentement, elle arrêta ses va-et-vient, déposa un baiser sur ma cuisse encore tremblotante, et me dit : « bon anniversaire, mon chéri ! Je dois aller faire la vaisselle maintenant ! ». Et elle m’a laissé là, seul, sur le canapé, pendant que je reprenais mes esprits.Waouh ! Je n’en revenais pas. Bien sûr, je comptais bien lui rendre la pareille, mais son anniversaire à elle n’était que dans six mois. Il fallait que je trouve quelque chose d’autre en attendant et j’eus tout de suite une idée : la fête des Mères approchait à grands pas…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir