VU SUR LE NET: Max et la perversion de deux famill

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

VU SUR LE NET: Max et la perversion de deux famillCe matin, Julie se lève avec un fort sentiment de frustration. Il y a maintenant une semaine qu’elle s’est faite prendre pour la première fois par son père et, depuis ce jour, ce dernier l’ignore au plus haut point et passe son temps à l’éviter lorsqu’ils se retrouvent à la maison. C’est décidé, aujourd’hui tout cela va changer ! Les parties de jambes en l’air avec Max ne suffisent pas à chasser les rêves qu’elle fait toutes les nuits. Dans toutes ses pensées, elle se voit servir de jouet sexuel à son père et à son futur beau-père. L’idée d’être prise simultanément par ces deux hommes mûrs la hante et il va falloir qu’elle trouve un moyen d’assouvir cette envie qui ne la lâche plus. Elle passe et repasse cette idée dans sa tête toute la journée jusqu’au retour du travail de son père. En rentrant à la maison, il pose un furtif baiser sur la joue de sa fille et comme à son accoutumé passe d’une pièce à l’autre pour éviter de se retrouver seul avec sa fille. Semblant ne pas en faire de cas, Julie annonce à ses parents qu’elle va prendre une douche pour se délasser de sa journée. Alors qu’elle se trouve sous le jet vivifiant, elle entant la porte de la salle de bain s’ouvrir et quelqu’un s’approcher de la cabine. La voix de sa mère résonne à travers la porte :- Ma chérie, je vais aller faire quelques courses car j’ai oublié certaines choses pour le dîner.- Tu pourrais sûrement préparer autre chose et remettre ça à demain !- Non, et puis je pense sincèrement que tu devrais parler avec ton père car j’ai comme l’impression que vous vous faites la tête depuis une semaine !- Mais non, maman, tu te fais des idées !!- Je pense tout de même que ce petit tête à tête pourrait vous faire le plus grand bien.- Bon, OK maman, je vais avoir une conversation avec lui !!- Très bien ! je devrais m’absenter au moins une heure. Vous aurez tout le temps de vous parler !La porte de la salle de bain à peine refermée, Julie se précipite hors de la douche et se sèche rapidement. La situation est inespérée et elle veut mettre à profit ce peu de temps pour reconquérir son père et mettre son plan à exécution. Après s’être parfumée, elle file dans sa chambre et enfile un léger déshabillé de soie avant de se diriger vers le séjour. Elle entend la télévision qui résonne dans le salon et devine que son père s’est installé dans son fauteuil pour se délasser de sa journée de travail. Elle s’approche sans faire de bruit et se penche sur son père pour l’embrasser tendrement sur la joue avant de lui demander :- Je nous sers un petit verre, mon petit papa ?- Volontiers, ça me fera du bien, ma chérie !Elle ouvre la porte du bar et se penche en avant pour se saisir de la bouteille de whisky et de deux verres. Elle sait que dans cette position, son court déshabillé est remonté et qu’elle offre à son père une vue imprenable sur sa petite vulve gonflée de désir. En se retournant vers lui, Julie constate que son petit manège a fait mouche car une belle bosse se dessine dans le pantalon de son père. Faisant mine de ne rien voir, elle se penche au-dessus de la table basse pour y déposer les verres et y verser un peu de whisky. L’échancrure de son déshabillé ne masque pas sa poitrine et elle offre ses jolis seins fermes à la vue de son père qui n’en perd pas une miette.- tu veux de la glace dans ton whisky ? moi, je vais prendre un peu de coca.- Si tu vas à la cuisine, je veux bien un peu de glace !Julie se rend à la cuisine et place quelques glaçons dans une coupe avant de revenir dans le salon la coupe dans une main et une bouteille de coca dans l’autre. Elle s’approche du fauteuil de son père en lui tendant le récipient rempli de glace et pose sa bouteille sur la table basse. Pierre prend la coupe que lui tend sa fille d’une main et d’un geste vif, il saisit le poignet de sa fille de l’autre main. Il l’attire sans ménagement à lui et après avoir posé la coupe sur le sol, il la couche en travers de ses cuisses comme une gamine qui vient de faire une bêtise.- Tu n’as pas honte de t’exhiber comme ça devant ton père espèce de petite salope !- Oh, si papa ! je ne le referai plus !- Bien sûr que tu le feras encore mais quand je l’aurai décidé, ma petite pute !- Oh oui, papa ! Je ferai tout ce que tu voudras !- Pour le moment, ton attitude insolente mérite une bonne fessée !A ces mots, sa main s’abat sur les fesses de sa fille qui ne sont plus protégées par la fin tissu de son déshabillé qui s’est relevé lorsque Pierre a couché sa fille sur ses genoux. Il claque de manière régulière les jolies fesses de sa fille lui arrachant de petits cris mélangeant la douleur et la montée du désir. Les mouvements de hanches de la jeune femme font encore plus gonfler la bosse internet casino dans le pantalon de son père et Julie se débrouille pour glisser sa main entre son ventre et les cuisses de son père pour se saisir de ce bel engin. Elle arrive à ses fins et parvient à branler doucement la colonne de chair à travers le tissu du pantalon arrachant un profond gémissement à son père. Les claques sur ses fesses se font de plus en plus douces et Julie ouvre les cuisses incitant la main de son père à se diriger vers sa petite chatte dégoulinante d’excitation. Pierre finit par poser sa main sur la vulve de sa fille et glisse deux doigts dans la petite grotte en chaleur.- Mmmh, oui papa, que c’est bon tes doigts ! Enfonce-les encore !!- Tu me fais bander comme un fou espèce de petite garce !- Tu me fais mouiller comme la vraie salope que je suis, mon papa d’amour !- Je vais calmer le feu en toi car je veux que mon whisky ait un goût spécial ce soir !Pierre att**** la coupe de glaçons et en prend deux pour les faire glisser le long de la fente de sa fille les recouvrant ainsi de sa mouille abondante. Ce contact froid et humide transporte la jeune femme qui part dans un orgasme fulgurant. Elle se tortille dans tous les sens en enserrant la queue de son père à travers le tissu de son pantalon. Pierre fait doucement glisser Julie à ses pieds et après avoir déposé les glaçons dans son verre, il ouvre son pantalon laissant jaillir sa queue tendue à l’extrême. Il att**** sa fille par les cheveux et attire doucement son visage vers sa grosse bite qui réclame une caresse buccale. Julie ne se fait pas prier et ouvre la bouche pour sucer cette colonne de chair qui se présente sous ses yeux. Ses lèvres enserrent la queue paternelle et descendent le long de la colonne tendue emplissant au maximum sa cavité buccale. Sentant que son père ne va pas résister longtemps à ce traitement, Julie accélère les mouvements de sa bouche jusqu’à ce qu’il explose au fond de sa gorge en longs jets saccadés. Elle en avale un maximum mais la pression est telle qu’une partie vient à couler sur son menton. D’un geste pervers, Julie récupère la précieuse semence sur l’un de ses doigts et le trempe dans son verre de whisky où le liquide blanc se dépose. Elle porte ensuite le verre à ses lèvres et tend le sien à son père en le regardant d’un air pervers.- Papa, j’aimerais que tu me fasses l’amour avec un autre homme, lui dit-elle sans réfléchir.- Il me semble, ma fille, que nous l’avons déjà fait la semaine dernière avec ton petit ami Maxime !!- Oui mais ce que je voudrais, c’est que tu me prennes avec un autre homme….. mûr !!- Je ne vois pas très bien où tu veux en venir.- En fait, j’ai envie de m’offrir à toi et au père de Max !!- Tu as vraiment perdu la tête !! s’écrit Pierre après un moment de silence pour accuser le coup.- Non et je t’assure le désirer plus que tout.- Même si j’étais d’accord, je ne vois pas comment Thierry pourrais accepter qu’un homme puisse sauter sa propre fille !!- Il accepte bien que son propre fils asservisse sexuellement sa femme !- Comment peux-tu savoir qu’il est au courant ?- Tout simplement parce que nous avons fait l’amour tous les quatre !!!- Tu… tu es en train de me dire que vous avez baisé ensemble !!- Oui et c’était merveilleux, dit Julie en posant une main sur le sexe de son père qui recommence à bander.- Tu es vraiment une petite salope mais je vais réfléchir à ta proposition !- Penses-y, vous pourriez faire de moi tout ce que vous voulez. Je serai à vous, je serai votre jouet, votre poupée soumise, dit Julie à son père avant de reprendre sa queue en bouche.Pierre regarde sa fille lui pomper le nœud en poussant de profonds soupirs. Il aurait aimé que cela dure le plus longtemps possible mais les aiguilles de sa montre indiquant le retour proche de sa femme, il ordonna à Julie de se rendre dans sa chambre pour passer une tenue décente.Le vendredi suivant, Isabelle leur annonce qu’elle doit se rendre chez ses parents car son père n’est pas en très grande forme. Etant leur fille unique, elle se doit de les soutenir et elle partira le lendemain matin pour leurs rendre une visite. Elle partira pour la journée et y passera peut-être une nuit en fonction des évènements qui l’attendent. Pierre y voit là une occasion et adresse un regard appuyé à sa fille qui en dit long. Après le dîner, il trouve le moyen de se retrouver seul avec Julie et lui demande de s’arranger pour faire venir Thierry le lendemain. La jeune femme se renferme dans sa chambre pour appeler le père de son petit ami et obtient sans difficulté qu’il passe lui rendre visite en milieu de matinée. Elle informe discrètement son père avant d’annoncer quelle part se coucher. Près d’une heure plus tard, Julie canlı poker oyna perçoit dans l’entrebâillement de sa porte des sons qui ressemblent fortement à des gémissements. Intriguée, elle se lève et sans prendre la précaution de recouvrir son corps dénudé, elle se dirige comme attirée par un aimant vers la source des gémissements. Elle se glisse silencieusement vers l’entrée du salon et découvre une scène qui ne va pas la laisser indifférente. Masqué par le dossier du canapé, Pierre donne de violents coups de rein arrachant à Isabelle des gémissements et des soupirs de plaisir. De sa mère, Julie ne voit que ses jambes posées sur les épaules de son père et, la jeune femme imagine sans peine le spectacle qu’offrent ces cuisses écartées sur un sexe qui reçoit la belle queue de Pierre. Cette image déclenche une vague de chaleur dans le ventre de Julie et sa main se retrouve rapidement entre ses cuisses et ses doigts caressent frénétiquement son petit bouton qui dépasse déjà de son petit capuchon. Elle se caresse en fixant son père et au bout d’un instant, ce dernier se sentant observé, il tourne la tête et découvre sa fille en train de se masturber en le regardant baiser sa femme. Il la fixe à son tour et accélère la cadence entre les cuisses d’Isabelle qui crie son plaisir de plus belle. Julie suce un doigt de sa main libre simulant une fellation et se tournant légèrement elle glisse le doigt tout humide de salive entre ses fesses.- Je veux que tu te mettes un doigt dans le cul, ma petite salope ! dit Pierre en regardant sa fille.- Mmmh, oui ! Tu vas me rendre folle ! dit Isabelle en suçant son majeur avant de le présenter entre ses fesses sur sa petite rosette qui palpite déjà d’excitation.Sachant que le message s’adressait à elle, Julie enfonce son doigt dans son petit cul en passant sa langue sur ses lèvres dans un mouvement obscène et provocateur.- Enfonce-le bien à fond ! Tu aimes ça ma petite chienne !- Ahh, oui, j’aime ça ! C’est trop bon ! répond Isabelle dans un souffle.- Mets-toi un autre doigt, je veux que ton petit trou soit dilaté comme celui d’une petite pute.Pierre sent au travers de la fine membrane qui sépare les deux orifices de sa femme que celle-ci s’est exécutée sans rechigner et qu’elle fait maintenant coulisser ses deux doigts dans son boyau culier manifestant un plaisir non dissimulé. Excitée par le langage ordurier de son père, Julie glisse un deuxième doigt dans sa petite rosette et les fait pivoter pour assouplir son orifice anal. Elle se place de profil afin de montrer à son père que non seulement elle se pistonne l’anus mais qu’elle a introduit trois doigts dans sa petite chatte trempée d’excitation. Heureux du double jeu qu’il mène avec sa fille à l’insu de sa femme, Pierre se sent pousser des ailes et pousse le jeu encore plus loin.- Ca te plairait d’avoir deux bonnes queues en toi, espèce de petite chienne !!- Mmmh, ouiiiiii !!! répond Isabelle alors que sa fille fait « oui » de la tête en fixant son père.- Maxime pourrait peut-être te faire du bien ! dit Pierre, une idée derrière la tête.- ………., tu n’y pense pas ! dit Isabelle après un silence de surprise.- Il a pourtant l’air de beaucoup s’intéresser à toi et tu n’étais pas vraiment indifférente l’autre jour lorsqu’il matait tes cuisses !!- Mmmh, oui il me plait mais c’est le petit ami de Julie !- Je devrais pouvoir arranger ça ! Ferme les yeux en pensant que nos bites te pénètrent !!- Ahh, ouiii ! C’est trop excitant, tu vas me faire jouir !Julie vient de comprendre que son père vient d’organiser une petite fête où elle aura sûrement sa place et ses doigts s’agitent de plus belle dans ses deux orifices.- Je vais t’enculer ! dit Pierre en poussant les jambes de sa femme vers sa poitrine afin de dégager son anus où deux doigts s’agitent.- Vas-y doucement, c’est la première fois ! dit Isabelle voulant dissimuler qu’elle avait été déflorée de ce côté là depuis peu par l’homme que Pierre voulait mettre dans ses bras.- Je te promets que tu vas en redemander, ma petite salope ! dit Pierre en fixant sa filleA ces mots, Julie glisse un troisième doigt dans son rectum et se pistonne les orifices en pinçant les lèvres pour ne pas laisser échapper les soupirs de plaisir qui montent dans sa gorge. De son côté, Pierre a posé son gland sur la rosette de sa femme et, ne sentant que peu de résistance, il la pénètre lentement sans relâcher la pression. Isabelle qui a gardé les yeux fermés imagine que c’est le pieu de Max qui la possède et pousse son bassin en avant pour accélérer la pénétration. Pierre qui n’en demandait pas tant s’enfonce en elle dans un puissant coup de rein et commence à la limer sans ménagement.- Tu vas voir ce que tu vas prendre quand tu auras nos deux poker oyna queues ! dit Pierre en direction de sa fille.- Ahh, oui !! C’est vraiment dingue mais maintenant j’en ai vraiment envie !! Mmmh, oui, défonce-moi !!- Tu vas en prendre dans tous les trous, ma petite salope !!Au bord de l’orgasme, Julie cesse sa masturbation pour se rendre dans sa chambre et reprendre là où elle en était restée couchée sur son lit. Elle part alors dans un orgasme fulgurant en entendant sa mère crier sa jouissance.Le lendemain matin, Isabelle se lève de bonne heure et se prépare pour se rendre chez ses parents. Après un rapide petit déjeuner elle se rend dans sa chambre pour embrasser Pierre encore à moitié endormi. Elle pose un tendre baiser sur ses lèvres et ne peut s’empêcher de poser sa main sur sa queue et de la caresser doucement à travers le drap. La belle colonne de chair ne tarde pas à se dresser sous la caresse d’Isabelle.- Tu es en forme mon chéri ! Je serais bien restée, mais il faut vraiment que je parte chez mes parents !- Ne t’inquiète pas, je finirai bien par te faire payer ce petit contretemps !- Tout ce que tu m’as fait et dit hier m’a vraiment faite vibrer.- Et tu ne perds rien pour attendre ! Je t’offrirai ce que je t’ai promis !- Ca me fait un peu peur mais, en même temps, je crois que j’en ai très envie !- File, ma petite coquine avant que je te saute dessus et que tu ne puisses plus partir.- Je me sauve mais je sens que la journée va être longue loin de toi.Elle l’embrasse une dernière fois et quitte la chambre en lançant à son mari un regard de braise qu’elle n’avait pas eu depuis longtemps. Pierre attend que la porte d’entrée claque et après avoir entendu la voiture de sa femme quitter le garage, il se lève et longe le couloir pour se diriger vers la chambre de sa fille. Il pousse doucement la porte laissée entrouverte et découvre sa fille endormie seulement recouverte de son drap. Elle est couchée sur le côté et lui tourne le dos. Pierre bande encore du traitement que lui a fait subir sa femme et la vision de sa fille, qu’il devine nue sous les draps, n’est pas faite pour le calmer. Il se met à genoux près du lit et soulève doucement le drap pour découvrir sa fille. Comme il l’a deviné et comme il espérait, Julie est nue et la vue de ce corps parfait renforce ses pulsions sexuelles réveillées par sa femme. Il pose une main sur la hanche de Julie et caresse doucement la peau douce tout en descendant vers ses fesses. Il glisse alors un doigt entre les cuisses légèrement écartées de sa fille et entame un lent massage de sa vulve. Après quelques minutes de ce traitement, Julie commence à soupirer dans son sommeil et ouvre plus largement ses cuisses pour faciliter le passage à cette main qui la caresse dans son rêve. Les lèvres intimes de la jeune femme sont déjà toutes humides et Pierre n’a aucune difficulté à faire pénétrer un doigt dans le vagin de sa fille. Il fait aller et venir son doigt et la petite chatte ne tarde pas à mouiller abondamment lui permettant d’y glisser un deuxième doigt arrachant par ce geste un profond gémissement à sa fille. Il se penche et murmure doucement à son oreille :- tu as aimé me regarder baiser ta mère, hier soir ?- Mmmh, oui ! C’était bon ! Répond Julie dans un demi-sommeil.- J’aurais aimé la voir te lécher la chatte avant que je l’encule !- Moi aussi ça m’aurait plu qu’elle me lèche encore ! Répond Julie sans réfléchir, encore toute endormie.- Tu es en train de me dire qu’elle l’a déjà fait ! demande Pierre en accélérant les mouvements de ses doigts dans la chatte de sa fille.- Enfonce-moi bien tes doigts, papa ! J’aime que tu me défonces ! Dit Julie, maintenant complètement réveillée, et cherchant à masquer la gaffe qu’elle vient de faire.- Réponds-moi, petite chienne ! Comment ça s’est passé ?- C’est…. C’est Max ! Il voulait me voir baiser avec maman avant de me mettre dans tes bras !- Et il l’a baisée ?- Oui, il l’a enculée pendant qu’elle me léchait le clito en me défonçant la chatte avec ses doigts !- Je m’en doutais ! Ta mère a changé ces derniers temps. Suce-moi la queue petite pute ! J’ai envie de jouir dans ta bouche, ça sera ton petit déjeuner !!Julie tourne sa tête vers la grosse bite de son père et l’engloutit pour le sucer tout en ouvrant très largement ses cuisses pour faciliter le passage à la main de son père. Il lui branle le con tout en s’enfonçant dans la bouche de Julie, lui baisant carrément la cavité buccale. Très excité par l’image de sa femme se faisant défoncer par Max tout en léchant la chatte de sa fille, Pierre ne tarde pas à se répandre au fond de la gorge de Julie qui avale le liquide blanchâtre en jouissant sur les doigts de son père.- Maintenant, vas prendre un bain avant que Thierry ne vienne pour te baiser !- Tout ce que tu voudras, mon papa d’amour !- Lorsque tu seras bien propre, tu enfileras ce que j’aurai préparé sur ton lit avant de recevoir Thierry.- Comme le voudra mon maître, je suis là pour vous servir !!A suivre….

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir