Histoire banale

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Histoire banaleLeo ouvrit les yeux , la chaleur de la chambre était étouffante en cet après-midi estival malgré les volets clos… 14 heures: il fallait se lever , son oisiveté ne pouvait plus durer…Il lui fallut un véritable effort pour atteindre le verre d’eau préparé la veille sur la table de chevet, il le vida d’un trait, le reposa se laissant retomber pour s’assoupir de nouveau. Son hygiène de vie déplorable ( sommeil décalé, repas déséquilibrés, drogue et alcool ) contribuait fortement à son malêtre … À moins que ce ne fut l’alignement des planètes ou simplement le chemin qu’il devait prendre , son destin? Il ne comprenait pas qu’elle était cette force invisible qui l’empechait de se prendre réellement en main… Il était employé , de nuit, dans une entreprise ou il se sentait à l’aise , son travail était sans reproche mais sa quête de perfection le laissait éternellement insatisfait est surtout très fatigué … Il savait comment faire passer son malêtre (pour un instant seulement …) : la fumette, la beuverie et la jouissance… Et plus que tout, c’est sa solitude qui lui pesait , il était isolé du monde extérieur qu’il n’aimait pas pour la simple raison (réciproque ?) que ce monde ne pouvait pas l’aimer lui même … Leo était un jeune homme d’une vingtaine d’années , une jolie bouille aux traits fins, des cheveux blonds très clairs , des yeux d’un bleu infini, un sourire ravageur mais… Il jugeait sa carrure déplaisante , son mètre soixante dix pour ses cinquante sept kilos ne lui suffisait pas . Ces membres inférieurs étaient bien plus développés musculairement parlant que ses membres supérieurs.Ce n’était pas tellement une question d’unité de mesure mais quelle femme normalement constituée voudrait d’un homme plus petit? D’un homme incapable , par son manque de muscles , de la porter , de la protéger ? Et laquelle voudrait d’un homme sans barbe , pratiquement sans poils? Il en voulait à la vie de ne pas lui avoir donnée l’apparence de la virilité …Une envie pressante d’uriner le sortit de ses draps encore humides de ses transpirations nocturnes , la lumière solaire dans le couloir lui provoqua une migraine , la migraine, un sentiment de révolte contre lui même qui ne supportait même plus les rayons du soleil.Il atteint les toilettes dans l’obscurité de ses paupières closes, ferma la porte derrière lui et s’assit pour ne surtout pas avoir à allumer la lumière … Il lui fallait encore dormir un peu , reposer son esprit, attendre que son état s’améliore malgré l’heure avancer de l’après-midi … De toute façon personne ne l’attendait nul part, il passerais le reste de la journée avec sa solitude…Pour mieux y parvenir , il lui fallait se traîner jusqu’au salon , malgré la luminosité ambiante , et ramener quelques affaires jusqu’à la chambre : une cruche d’eau pour s’hydrater , du tabac , du feu , de l’herbe , le bang , le whisky… La faim pointait déjà son nez et la préparation du repas était une vrai corvée … Il fallait pourtant s’alimenter : la dernière pizza surgelée ferait l’affaire … Le programme était simple : manger, boire , fumer et s’endormir … Il profita du temp de cuisson pour préparer la suite , un verre rempli de whisky et de glace pilée et un bang bien tassé d’une herbe des plus forte qu’il n’avait jamais connu… Le repas fut vite engloutit, il revint dans la chambre , s’installa confortablement et s’accorda quelques instants avant de s’infliger ses doux traitements … Il eu l’idée d’une bonne masturbation sous les effets psychotropes à venir mais , une fois le contenu du verre ingéré , le feu de l’alcool lui brûla l’intérieur de la bouche, l’oesophage et l’estomac malgré la glace … Il faillit vomir, se fit v******e pour enchaîner directement par l’aspiration de la fumée d’herbe préalablement refroidit au contact de l’eau par le système ingénieux du bang…La fumer épaisse rempli ses poumons , il eu du mal à l’expirer tant et si bien que les dernières particules furent expédiées dans une toux grasse… L’effet fut presque immédiat , à peine le temps de reposer le matériel qu’il s’enfonça dans son matela… Il sentit le vide s’emparer de lui , son corp virevoltait malgré son immobilité , luttant contre paniques et angoisses … Et soudain! Le vide … Il s’assoupis…Accroupis au milieu de nul par, il reconnu l’endroit sans être capable de le nommer. Il était serein sachant tout de même que ça ne durerais pas . L’environnement était doux, paisible , la nature profonde… Un paysage d’Afrique sans doute , le soleil le réchauffait, il était nu et tout semblait normal … Il avait déjà vécu ses moments tellement agréable de sérénités mais tout se gâtait déjà comme il l’avait pressentit . Le soleil s’assombrit , le vent froid souffla , on le prenait en chasse , ils n’étaient pas loin… L’angoisse le prit à la gorge il fallait fuir au plus vite malgré ses jambes tétanisées par la trouille … Atteindre au plus vite la forêt malgré sa dangereusite bien connue , le souffle lui manquait déjà , voici la rivière : se laisser dériver pour brouiller sa piste… L’eau gelée semblait lui mordre les tissus … Sortir avant d’être entraîner dans les chutes , difficile : le courant est fort … Enfin sur la berge , court moment de repis , ils sont toujours la , à sa recherche , pas loin! Courir encore et toujours et , à bout de force , le cœur haletant ,rejoindre la grotte pour plus de sécurité … Endroit froid et humide , elle mène jusqu’à l’autre côté de la montagne , “ils ne le trouverons plus ” !!Marcher dans l’obscurité , le sol est glissant , de nombreuses gouttières assurent l’ambiance sonore : rien de rassurant et…Enfin , la lumière ! Le panorama donne sur ce petit village en bas de la falaise … Juste le temp de trouver un moyen de descendre et il y sera sauvé ! Le soleil le réchauffe , quel bonheur de se savoir bientôt sauf ! Mais! Qu’est-ce que ? Ils arrivent , ils sont la! Tout près ! Le grand saut ou se confronter à eux ? Même pas le temp d’y réfléchir , il les aperçoit , en surnombre , tous noirs de peaux , physiques de gladiateurs , au-dessus du mètre quatre-vingt-cinq tout en musculature …. Leurs visages tellement sereins, à en penser qu’il fut la plus facile des proies pour ces chasseurs aguerris et qu’ils n’ont jamais douter du fait qu’il l’att****rais sans devoir fournir à aucuns moments d’effort démesurés … Ils avançaient sereinement , leurs lances menaçantes pointées vers lui … Un dernier coup d’œil vers le vide bien qu’ayant déjà admis l’impossibilité de ce choix , pris au piège, il leurs signifia leur victoire , sa soumission , en s’agenouillant à leurs pieds, des larmes dans les yeux , mort de trouille… güvenilir canlı bahis siteleri Ils l’entourerent , vainqueurs, lances pointée sur son visage suppliant leur pitié ,ne lui laissant aucune échappatoire … Il ne pu supporter leurs regards d’être supérieurs et baissa les yeux totalement soumis…Leo se réveilla en sursaut, trempé de sueur, encore sous l’effet et de l’émotion , et du cocktail de substances nocives de l’avant sommeil… Se rêve était toujours le même mais il n’y était jamais aller aussi loin … Quel rêve bizarre ! D’autant plus que depuis son réveil il tenait une érection d’une rare dureté … Il se refusait toute masturbation depuis trois semaines et s’enquit de se préparer un the et un joint pour faire passer son besoin de jouir … L’érection retomba après quelques gorgées et quelques taffe … Mais pas le désir… C’est la qu’Elle lui apparue de nouveau … Il avait su L’apprivoiser au fur et à mesure de Ses apparitions … Il adorait La contempler , quelle Beauté ! Une jeune femme d’une vingtaine d’années , une jolie bouille aux traits fins, des cheveux blonds très clairs , des yeux d’un bleu infini, un sourire ravageur… Ses formes étaient plus que plaisantes , son mètre soixante dix pour ses cinquante sept kilos ne souffraient d’aucuns soucis de répartition.Jusqu’à présent , lors de chacunes de Ses apparitions , malgré les signes faisant penser sans doute qu’Elle avait quelques messages à faire passer , Elle n’avait jamais parlée . Ce jour la fut différent : Leo continuait de pomper machinalement sur son joint , fasciné, comme hypnotisé par Elle …Qu’est-ce qui tourmente ton esprit bébé? Demanda-Elle tendrement . Leo n’en cru pas ses oreilles mais du se contrôler et ne surtout pas essayer de L’approcher , Elle disparaissait à chaque tentative .-Besoin d’être un peu fillette? Un peu coquine? Insinua-t-Elle , le ton narquois bien qu’avec une agréable douceur…Le corp tout entier de Leo se raidit à Ses mots, pris de frissons , de chaire de poule pendant un seul instant … Comment pouvait Elle savoir ? Leo resta silencieux , de marbre pour ne rien laisser paraître .-Eh bien,allons nous préparer princesse…Commence par raser tes jambes …. Suggéra-t-Elle en quittant la chambre pour la salle de bain. Leo ne voulu pas La perdre de vue et lui emboîta aussitôt le pas . Dire qu’il y a quelques temps seulement, il mettait tout en œuvre pour La chasser de son esprit , sachant que la masturbation était un moyen infaillible pour ce faire, aujourd’hui , il l’aurais suivi au bout du monde pour ne plus être seul … Leo fit couler le bain, préparant mousse et rasoir . Une fois installé dans l’eau chaude , il se prélassa un moment tandis qu’Elle restait la, à l’observer , bienveillante. Timidement au début, Leo appliqua la mousse sur une partie de sa jambe gauche et y fit glisser le rasoir, le nettoya, le fit glisser de nouveau et ainsi de suite jusqu’à disparition totale de la mousse. Plus un poil sur la partie traitée, le contraste était saisissant malgré sa faible pilosité , il retrouvait sa peau d’enfant et la caressa du bout de ses doigts . -Oh, tellement, tellement lisse, approuva l’Hôte confiente. Sans plus d’hésitations , Leo s’appliqua à ne plus laisser aucuns poils sur son corps , tous y passèrent nécessitant plusieurs changement de lames et une bonne quantité de mousse . Il accomplit cela méthodiquement et avec astuce , surtout quand il eu s’agit de l’entre fesses… Instinctivement , il laissa tout de même un petit triangle de poils courts sur son pubis, l’ensemble étant très féminin . Leo fut très excité pendant toute la durée du rasage intégrale et il aurait tellement voulu jouir maintenant , dans se nouveau corps. Mais Elle aurait aussitôt disparue , le laissant seul , encore … Qu’aurait-il pu faire en cette fin d’après midi? Autant refouler se désir et profiter de Sa présence réconfortante. Il leva les yeux sur Elle , radieuse , fière de lui . Il me semble bon de préciser au lecteur que Leo avait toujours été en couple avec des filles , relations plus ou moins longue qui se finissait toujours de la même manière . La fille du moment lui signifiait la rupture après avoir auparavant assuré ses arrières dans les bras d’un autre … Par fair-play, toutes lui rendait les nombreux présents offerts durant la relation maintenant achevée. Leo soufrait beaucoup de ces ruptures dû à son manque de compétitivité mais jamais très longtemp, réfugié dans son travail grâce auquel il pouvait bénéficier d’une sécurité financière élevée pour son âge et pouvait palier à la plupart de ses désirs matériels . Il était pourtant incapable de jeter les présents rendus de ses conquêtes et les gardait secrètement dans un coffre sous cadenas. Une belle collection d’objet féminin , lingerie fine , sextoys , maquillage ,bijoux et autres tenues sexy… Les objets une fois dans le coffre n’en étaient jamais ressortis…Mais reprenons.-Le maquillage est un élément essentiel, lui souffla-t-Elle gentillement . Leo compris immédiatement de quoi Elle voulait parler et se dirigea immédiatement vers le coffre, chercha la clé du cadenas à taton entre le coffre et le mur, l’ouvrit et le fouilla méthodiquement . Il en sortit ce dont il avait besoin et revint aussitôt devant son mirroir. Il fut saisi d’effroie en constatant qu’Elle avait disparue … Sa tristesse lui rempli les yeux mais il se résout tout de même à se maquiller le visage… Avec application, il utilisait tout se dont il disposait pour feminiser au maximum les traits de son visage, se rappelant les conseils et astuces qu’il avait pu puiser dans quelques articles sur la toile …-Tu appliques cela comme si tu était née pour le faire… Ses paroles réchauffèrent le cœur de Leo , une chaleur agréable qui irradia immédiatement ton son corps , comme de l’espoir… Elle ne l’avait donc pas abandonné .-Du rose brillant pour les ongles, bébé… Leo s’exécutait sans réfléchir , avec plaisir…-Choisi parmis tes culottes préférées, peut-être quelque chose d’un peu coquin? Leo fonça de nouveau vers le coffre se sentant d’une légèreté depuis longtemp oubliée … Il en sorti lingerie fine, collants , bas , strings, culottes sexy et essayait soigneusement chaque article .-Aimes-tu la sensation des collants contre tes jambes? Ceux qui te font te sentir si sexy? Leo sentait de doux picotements dans son bas ventre et son sexe ainsi qu’une agréable sensation de chaleur dans au niveau des oreilles et des joues.-Maintenant choisie ta lingerie préférée, laisses-moi te guider … Leo enfila un ensemble bas autocollants , string et soutiens gorge noir et rose assortie à son vernis. Il remplit son güvenilir illegal bahis siteleri soutien-gorge avec une pair de chaussette donnant l’apparence d’une petite poitrine. Une robe noire moulante descendant à mi cuisse et laissant ses bras nue lui allait à merveille , il eu un peu de mal avec sa fermeture éclair allant de ses reins à sa nuque . Une paires d’escarpins à douze centimètres de talons venait parfaire sa tenue . Il se contempla dans grand miroir de la chambre en essayant tant bien que mal de garder l’équilibre ainsi perché.-Je sais que tu n’es pas un vrai mec, lanca-t-Elle pour le blesser, nous pourrions sortir ensemble: juste un couple d’amies à la recherche de garçons ? Ironisa-t-Elle de manière cinglante. Il est vrai que , de manière objective , on eu pu penser sans hésitations à deux sœurs jumelles…-Avoues que tu n’est pas un mec bébé… Avoues que tu es une lopette, une salope … Insista-t-elle comme pour enfoncer un clou que même Arthur n’aurait déjà pu extraire…L’émotion submergea Leo, perdu entre le Bien et le Mal , entre la douce ivresse du à la fierté d’être désirable, et l’aigre et froide honte du à son travestissement.-Dynamique, pleine de charme, féminine, sexy… Certifia sa Jumelle pour le rassurer. Leo sourit. -Le parfait petit jouet pour les hommes… surenchérit-Elle dans un soupir. Ses mots percutèrent les tympans de Leo, provocant chez lui une fulgurante montée d’excitation, une excitation qu’il n’avait jamais connu, differente… Aucune érection de son penis recroqueville sur lui même dans le tissu serré du string mais plutôt une douce sensation de chaleur et des petits picotements au niveau du ventre , du bas ventre et de l’anus et toujours le visage rougi par de petites poussées de chaleur . Il se souvint tout à coup et se précipita vers son ordinateur portable, l’alluma impatient, et en quelques clics atteint sa broîte mail…Six mois auparavant , ivre et seul , il s’était créé un profil sur un site pour adulte. Ce profil lui permettait d’échanger des contenus ( récits, photos, vidéos) avec d’autres utilisateurs et de plus on pouvait utiliser le moteur de recherche pour faire des rencontres . Il avait donc posté cette annonce : ” bonjour, jeune homme cherche première fois avec homme plutôt viril et expérimenté ” Une trentaine de réponses venant de tout le pays et une lui sauta directement aux yeux d’après la localisation de l’émetteur ( ville très proche) et de son statut ( “online”)… Leo ouvrit la fenêtre de conversation , fébrile , le souffle lui manquait, son cœur battait si fort…Éros.0 dit: Salut, je suis intéressé par ton profil. J’ai déjà eu quelques expériences avec des hommes plus jeunes , toujours concluantes … Je suis 100% actif et serais heureux d’être celui avec qui tu partagera ta première fois. J’ai 37ans , discret, grand et sportif…Mes seuls conditions sont les suivantes : j’aimerais voir quelques photos de toi pour m’assurer que tu est bien réel et à mon goût . ( contre échange naturellement ) J’aimerais aussi pouvoir échanger un minimum pour cerner tes envies .À bientôt , bises.Éros.0 était un homme marié depuis quatorze ans déjà , trois filles…Il ne touchait plus ça femme depuis plusieurs années déjà mais le mariage devait tenir, pour les enfants… Plus de désir pour cette femme qu’il aurait voulu mère au foyer heureuse de satisfaire son homme, sur demande , tandis que lui ramenait l’argent nécessaire à la bonne tenue du foyer … Tout faux , trois filles dans les cinq premières années de mariage et madame se découvre un manque d’indépendance et se construit une carrière au détriment de sa propre famille … Adultères jamais prouver , jamais avouer y ayant fortement contribuer… Homme trahi , déçu il eu tenter un temps de se consoler chez les prostituées ou avec quelques maîtresses mais dans jamais y trouver ce qu’il cherchait . Il voulait posséder sa partenaire et la dominer tout ça avec consentement et exclusivité …Les années étaient passées et forcé de constater le déséquilibre offre/demande dans les rencontres on-Line ,reconsidérant tant de ses préjugés, il se mît en recherche de jeunes hommes qu’il pourrait convaincre d’assouvir tous ses désirs… Il le voulait jeune est sans expérience pour ne pas être comparer et donc juger … L’offre ne manquait pas à première vu mais bien trop de profils , faux ou vénaux , le laissait sur sa faim…Numéro un de sa propre entreprise de bâtiment , vingt ouvriers fidèles sous sa coupe, il avait lui même “porter les agglos” pendant quinze ans . Il dirigeait maintenant cette dernière d’une main de fer se limitant à négocier , distribuer et superviser les chantiers. Autant crains que respecter de ses ouvriers de part sa carrure impressionnante et son intransigeance sur la qualité du travail . Leo visita son profil avec attention, visionna ses favoris : Hétéros, gay , trav , domination soft et hard…. Féminisation….”Très excitant ” pensait Leo .- Nous t’avons trouvé un homme… Montres lui comme tu es féminine… Souffla la Jumelle bienveillante … “Comment faire? ” se demanda Leo.-Envoies-lui des selfies montrant comme tes fesses sont appétissantes …Leo s’exécuta, fesses bien en évidence, jupe relevée, la ficelle du string entre ses fesses lisses mais sans visage… La réponse ne se fit pas attendre plus de deux minutes bien que pour Leo elle sembla ne jamais venir …Je ne reproduirai pas en détail la conversations qui s’engagea alors mais j’en évoquerai le principal. Éros.0 étant à son travail , il devai être discret.Éros.0 voulu absolument éprouver la sincérité de Lea. (Il jugea bon d’employer ce prénom après réception des clichés) le courant passait bien . Ce fut une sorte d’interrogatoire avec pour récompense le droit donné à Lea de voir à son tour des photos de son interlocuteur … Lea avait mordu, Éros.0 le sentait et en profitait pour poser des questions personnelles et gênantes sans jamais trop insister en cas de non réponse . Leo fut très touché d’être appelé Lea , très excité par l’humiliation de s’être exhiber aux yeux d’un étranger et d’avoir eu la naïveté de croire qu’il recevrait des clichés en retour des siens . Éros.0 sentait qu’il avait à faire à une personne très réceptive à ses manipulations , peut-être trop pour être vrai. Il s’employa à obtenir plus de preuves de la motivation et de la sincérité de Lea … Lea de son côté était piégée dans ce cercle vicieux : chaque duperie l’humiliait un peu plus , chaque humiliation l’excitait et l’amenait à accepter une autre duperie… Éros.0 comprenait ça et en jouait à merveille . Ceci dura un bout de temps jusqu’à ce qu’il se lasse , c’était le moment güvenilir bahis şirketleri pour lui de poser un ultimatum , s’il elle marchait , il l’aurait des ce soir sinon ce n’était pas la peine d’insister . Il lui demanda de lui montrer par webcam , et d’une manière infaillible à quelle point elle était une salope pendant une trentaine de seconde seulement, visage découvert et que , si effectivement elle valait la peine , il lui enverrai le code de sa gallérie de photo personnel . Si lui aussi plaisait à Lea , elle devrait ensuite lui envoyer son numéro de téléphone pour convenir d’une rencontre le soir même. Une unique est dernière chance lui était donnée de ne pas être oublier à jamais ce cet homme , et expirait dans dix minutes…Lea fut très frustrée de cet ultimatum , elle avait toute la panoplie , maintenant cinq heures depuis le début du rasage des jambes et le désir la brûlait de l’intérieur . Une simple branlette n’aurait su éteindre ce feu sans une horrible frustration . “Tout ce travail pourquoi ? Arrêter maintenant? Si près du but? Et si lui aussi me laissait aussi tomber ? Je dois essayer , même s’il se fou de moi , je suis sur que non , et puis j’aurais essayer… Au diable la morale , les codes et la fierté …Mais comment , comment puis je lui montrer d’une manière infaillible à quelle point je suis une salope ? “-Les sex-toys Lea , les salopes aiment les sex-toys…conseilla la Jumelle.Plus d’hésitations, Lea fonça vers le coffre en s’appuyant contre les murs du couloir afin de garder l’équilibre perchée sur ses talons pour ne pas s’étaler de tout son long. Elle en sortie un jolie plug rose plutôt fin…Un petit détour par la cuisine pour prendre de l’huile d’olive, tout devenais tellement instinctif, sous l’effet du désir…des pulsions… Lea mît en place la caméra , la vue de sa propre image l’humiliait tout autant que l’excitation grimpait toujours plus… Elle lubrifia l’ustensile et son petit trou en y introduisant son index graisser abondamment . À son grand étonnement , elle le sentit très dilaté presque déjà ouvert… Elle s’enfonça délicatement le petit plug , pas de douleur , une sensation plutôt agréable …-Le sent tu grincer en pénétrant ta chatte anale ?Questionna la Jumelle envieuse. “Regardez Maître Éros , je suis toute prête pour vous, votre parfaite petite salope… ” tapa Lea en tremblant. Envoyer.Éros.0 reçut le message deux minutes avant l’ultimatum alors qu’il ne croyait pas du tout à la sincérité de Lea. À vrai dire il l’avait déjà oubliée . L’emploi du mot “maître ” était venu comme une évidence à Lea et avait provoquer chez Éros.0 un sentiment de totale emprise mais rien ne venait. Pas de demande de visioconférence et hors de question que ce soit lui qui en fasse la demande. Il détestait cette situation , être en attente d’elle, c’est elle qui devait se languir et non pas l’inverse , il enrageait , peut importe l’ultimatum , il reprit la main en commençant un compte à rebours en tapant et envoyant les nombres un à un en toutes lettres…Quelle était cette force qui tétanisait Lea et l’empêchait de cliquer sur “appeler” et de s’offrir à la vue de cet homme sans en attendre réellement de retour ? Elle prenait du plaisir à se regarder à l’écran se caresser de manière sensuelle , une main fébrile sur sa souris et l’autre , jouant doucement du plug entre ses fesses écartées et offerte à l’objectif de la caméra…Elle vit le compte à rebour commencer à trente. Sa Jumelle n’avait jamais été aussi proche , Lea eut presque pu sentir son souffle à son oreille… Son ton moraliste indiquait un début d’ exaspération quand a l’attitude encore hésitante de Lea.-Tu as tellement besoin qu’on te perce enfin ta rondelle vierge! Tu as tellement envie de lui! Tu désire le servir …. Peut-être , comme sa femme de ménage…ou sa secrétaire dévouée … Lea ferma les yeux , le compte à rebours était à vingt , les images suggérées lui apparaissaient nettement et elle s’y y serais perdue avec joie , à un petit click de céder… Elle ne savait si elle luttait pour ou contre elle mais elle luttait de toutes ses forces . Ses yeux se rouvrirent pourtant et se fixèrent sur l’image de son entre jambe à l’écran . -Tu n’est pas un vrai mec ! Ce n’est pas une queue! Une vraie queue ne rentre pas dans ce genre de culotte: C’est un clito de tarlouze , s’exaspéra l’Autre encore d’avantage.- Tu te masturbe aussi comme une fille. Prends du plaisir dans ta féminité… Le mot plaisir fit lâcher prise à Lea avant la fin du compte à rebours…Éros.0 fut surpris mais accepta la connections en prenant soin d’obstruer sa propre caméra . Il coupa au bout de dix secondes… Ce qu’il vit lui suffit amplement : si jeune , si pute … Et se sourire… Heureuse de s’exhiber plugée ..Malgré les humiliations précédemment subies… Éros.0 compris qu’il tenait la une perle rare, peut-être un peu menteuse sur sa soi-disant non expérience et sa virginité mais elle ferais l’affaire … Il voulait la démonter, l’entendre supplier , peut être pleurerait elle sous ses assauts mais il comptait bien se faire plaisir … Son abstinence forcée avait trop durée … Lea sentit les larmes monter dans ses yeux à la déconnection qui était survenue si tôt . Elle n’attendait pas une réponse mais aurait tant aimé être sur d’avoir plu… Si tel eusse été le cas , l’homme n’aurait pas coupé si vite et lui aurait fait quelques compliments…La joie la remplie immédiatement quand Éros.0 lui envoya une réponse contenant le lien de sa galerie photo avec le code , un numéro de téléphone , l’assurance qu’elle lui avait beaucoup plu et de l’impatience ressentie dans l’attente de son appel. Le tout écrit dans un langage de compliments et de gentillesse qui flatta beaucoup Lea . Elle se jeta sur sa souris et découvrit à qui elle avait à faire …Une vingtaine de photos: diverses et variées mais toujours un peu plus chaudes les unes après les autres … Du charme , du muscles, style vestimentaire varié, classe… Et ce corp athlétique, viril … Et cette queue , magnifique , massive avec ses couilles velues … Hummm!-Voilà à quoi ressemble un vrai mâle : fort, puissant, alpha. Il fait faiblir tes genoux , fuire ton clito?La Jumelle tapait de nouveau dans le mille…Le clito de Lea avait très légèrement enflé et elle pu distinguer une petite tâche humide qui s’était formée sur le tissus de son string… Une première du à sa surexcitation, elle n’avait pourtant rien sentit…Lea hésitait mais la Jumelle trouva les mots…T’es une petite salope sexy, remet toi en ! Te cacher ne fais rien de mieux que faire grandir ton envie de bite! Libéré ton joli petit cul serre et trouve quelqu’un pour le remplir!Lea attrapa son téléphone et appela le numéro indiqué. Quatre sonnerie plus tard le Maître semblait changer de ton:” Salut petite pute , t’as une heure pour te pointer chez moi au 10 grand rue…Sois à la hauteur et ponctuelle…”Lea en fut tétanisée , elle était maintenant attendue , réellement attendue

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir