Maman trrs chaude, enfants pervers. (28)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Maman trrs chaude, enfants pervers. (28)Chapitre 28 : Ultime séance photos familialesJe rentre assez tard et dans la salle de séjour, Paul, assis sur le canapé discute d’un sujet avec Eric qui a son appareil photo sur ses genoux. Aurélie, assise en face de son père avec ses jambes recroquevillées sous elle, écoute et regarde les deux hommes.- Salut chérie, comment c’est passé ta journée ?Je regarde mon mari en pensant,« Si tu savais… tu ne me poserais pas cette question »- Très bien, nous avons rattrapé notre retard et nous avons été prendre un verre. Je vois que j’ai raté le dîner, je suis désolée. Avez-vous tous dîner ?Aurélie s’approche et me fait une bise.- Oui et ils ont apprécié ma cuisine.Eric se met à rire.- Oui maman, t’aurais dû voir son rôti ! Elle a même fait de la purée de pomme de terre. Et crois moi ça vaut le détour.Aurélie met ses deux mains sur ses hanches, et dit- Ouais ! En tout cas vous n’avez pas levé le petit doigt pour m’aider ! Il faut peut-être que je vous serve le dessert maintenant ! Une crème glacée ?Apparemment les deux hommes ne l’ont pas beaucoup aidé ! Il faut calmer un peu l’ambiance.- Ne bougez pas. Je m’en occupe. – Attends, chérie. Nous avons examiné avec Eric les photos que nous avons pris la dernière fois et il a quelques idées pour de nouvelles photos.Me dit Paul tandis qu’Eric et Aurélie me tendent l’album.Je regarde les photos qui montrent Aurélie et moi avec seulement une petite culotte pour vêtement. Sur l’une d’elle, ma fille et moi, main dans la main, Eric a bien mis en valeur nos deux poitrines, mais…avec nos tétons en premier plan !- Whaou ! Je ne sais pas quoi dire. C’est tellement… explicite…Paul sourit.- Oui, on peut dire ça ! Toi et Aurélie avez un look d’enfer sur certaines d’entre-elles. Presque complices…- Eric, je reconnais que tu as le chic pour prendre des photos. Mais que va-t-on faire de ces photos ?Tout le monde reste silencieux. On c’est amusé à cette séance photos mais maintenant quoi en faire ? Je m’assieds à côté de mon mari alors qu’Eric et Aurélie sont en face sur le canapé.- Et Bien… nous pourrions créer un album de famille… murmure Eric.- Oui, c’est une idée… et on pourrait même les mettre avec grand-mère et grand-père au dessus de la TV.Dis-je facétieusement.-Penses-tu que nous pourrions continuer de prendre ce genre de photos uniquement pour nous. Pour notre plaisir et jamais les partager avec n’importe qui ? Demande Paul.- Oh, oui ! Moi je suis entièrement d’accord !Dit Aurélie avec enthousiasme. Et bien sûr Eric approuve.Je regarde mon fils. Personne ne connaît ma relation avec lui. Enfin, presque…personne à l’exception de Gina et Sylvie. Si nous continuons à laisser Eric prendre des photos très osées je prends le risque de dévoiler ma relation intime avec lui. Mais à l’inverse je ne peux pas faire semblant d’ignorer ce que nous avons déjà fait.- Je ne vois aucun mal à ça. Si cela reste dans le cadre familial et si cela permet à Eric de se perfectionner. Quand voulez vous faire la prochaine séance de photos.Silence… rompu par Aurélie, ses yeux brillant d’excitation.- Et pourquoi pas maintenant ?- Pour moi c’est OK dit Eric. Toi et maman allez vous changer et nous reprendrons là ou nous en étions la dernière fois…S’empresse de dire Eric.Je regarde Paul qui, sans rien dire, sourit à cette idée de revoir sa fille à poil.Aurélie att**** ma main et nous montons nous changer. J’observe ma fille et il est évident qu’elle était extrêmement désireuse de faire çà.- Aurélie, tu es une vilaine fille…Elle me regarde avec un grand sourire.- Toi aussi, maman. Je ne croyais pas que tu aurais proposé de refaire une séance. J’en mouille déjà mon slip !Moi aussi je dois admettre que je commence à être excitée. Vêtues seulement d’une chemise longue, slip et talons hauts, nous redescendons. Les hommes nous ont déjà préparé un verre de vin et Eric à son appareil sur un trépied. Aurélie se cale entre moi et son papa en lui donnant un sourire quand il lui tend son verre de vin. Nous buvons le vin et je vois bien que ces deux enfants de salaud nous regardent avidement.Eric me fixe et me dit,- Je pensais que nous allions reprendre là où nous nous étions arrêtés.Je lui souris. Là où nous avons arrêté la dernière séance, je posais avec Aurélie sans chemisier. Les Yeux d’Aurélie s’élargissent d’excitation et je me demande si elle n’a pas envie de s’exposer en tenue d’Eve devant son frère.Paul ne dit pas un mot, mais je peux dire qu’il est d’accord et ça m’excite que mon fils me voit de nouveau les seins à l’air. – Vous êtes des cochons. Dégustons d’abord cet excellent vin.Aurélie a l’air déçue mais ne dit rien. Cette fille ne se gênerait pas pour se mettre nue devant son père à tout moment, si je la laissais faire ! Nous buvons notre vin alors qu’Eric s’impatiente derrière son appareil.Dès qu’on pose nos verres, Eric donne ses instructions.- Ok maman, un peu de dos, oui juste comme ça ! Aurélie, met tes bras autour de sa taille, oui comme ça. Maman, regarde à droite. Aurélie, par-dessus son épaule regarde l’appareil. Monte un peu ton bras, fait moi un sourire sensuel.Vers le haut ! Je sens ma chemise qui remonte ! L’air frais frappe mon cul et je sens que l’arrière de mon slip est entre mes fesses lorsque mon fils prend des photos.- Bon les filles, maintenant… maman… Il hésite un instant… écartes un peu les jambes…Humm… ça devient plus osé. Il ne cible plus nos poitrines, il en veut plus. Je donne un coup d’œil à Paul, mais il hausse juste les épaules. Ma fille me regarde avec impatience, toute excitée, attendant de voir ce que je vais faire. Sans un mot, j’écarte mes genoux comme mon fils me le demande.- Oui, maman, bien… mais un peu plus…Je ravale ma salive et je m’exécute. – Aurélie, demi-tour et courbe-toi face à la caméra. Maman, cambre-toi et penche-toi vers l’avant pour faire ressortir ton cul. Oui ! Comme ça. Aurélie, met ta illegal bahis tête sur le dos de maman près de son cul et regarde l’objectif.« Oh mon dieu ! Jusqu’où va-t-il aller ! »- Maintenant tire un plus la chemise de maman Ma fille n’hésite pas et ma chemise est tirée vers le haut dévoilant complètement mon cul avec ma culotte entre mes fesses.- Ce n’est pas exactement ce que je cherche mais je vais prendre quelques photos.Aurélie garde sa tête sur mon dos mais je sens ses mains glisser sur mes fesses.- Peut-être que tu préférerais voir çà un peu mieux ? Dit Aurélie en écartant un peu mes fesses.- Aurélie ! Criais-je quand même choquée que ma fille fasse cela.Mon slip couvre mon sexe et mon trou du cul, mais pas beaucoup. J’ai bien peur d’en montrer plus que je le voudrais. Je retiens mon souffle quand mon fils tourne autour de nous pour prendre des photos.- Aurélie, veux-tu bien lâcher mes fesses.- Non, garde la pose Aurélie. C’est tellement sexy !Lance Eric.« Tu parle ! Sexy ! Porno oui ! »- Maintenant, maman, regarde en arrière sans changer de position. Regarde-moi. Je veux voir ce que tu ressens de poser comme ça.Putain ! Quel enfoiré ! Je suis sa maman, pas une salope de modèle qui va satisfaire ses désirs pervers. J’hésite, mais je vois les yeux d’Eric allumés par cette pose sensuelle de sa mère et de sa sœur.Je suis sûre qu’il décèle mon excitation sur mon visage. Je regarde mon mari assit et qui ne dit rien, ses mains sur ses genoux, couvrant probablement son érection.- Bon ! Parfait, les filles ! dit Eric en prenant ses photos.Il nous appelle « les filles », comme si nous étions des filles embauchées pour poser pour des photos pornos. Dans un sens je me sens plus décontractée et mon esprit et mon corps apprécient le fait que mon fils nous traite de cette façon.- Maintenant, Aurélie, montre-moi plus le cul de maman. Fait le pour moi.Ce n’est pas une demande, c’est un ordre. Je sens Aurélie hésiter une fraction de seconde mais elle obéit à son frère. Mon Dieu, je montre entièrement mon cul et sûrement mon trou du cul, vu la mince ligne de tissu incapable de cacher quoi que ce soit!Je murmure « Oh mon Dieu… » et tout le monde a sûrement entendu.- Parfait les filles. Maintenant maman va faire la même chose à Aurélie.Ouf ! Chacun son tour ! Maintenant, j’ai ma tête sur son dos et je retrousse sa chemise jusqu’à sa taille et je mets mes mains sur ses fesses.Eric, à genoux, juste en face de nous, attend avec impatience. J’écarte les fesses de ma fille.Clic, clic,- Un peu plus maman.Je tire sur les douces fesses d’Aurélie et comme elle porte un petit slip son trou du cul ridé est visible de chaque coté du bout de tissu. -Maman encore un peu. Vas-y écarte.Mon cœur bat plus vite et j’écarte encore plus ses fesses. Je suis sûre qu’Eric prend des gros plans de son trou du cul et de sa chatte. Et moi je regarde l’objectif avec un regard de connivence et sensuel.- Maman, tire sur le slip d’Aurélie pour faire comme un string.Je remonte encore sa chemise et je tire son slip devant et derrière. J’entends ma fille gémir quand le tissu s’incruste dans sa fente. Je vois sous le tissu les lèvres gonflées de sa chatte humide. Eric, prend photos sur photos et c’est probablement la première fois qu’il voit la chatte de sa sœur comme ça.Aurélie se redresse et enlève sa chemise, puis elle retire aussi la mienne. Tout ce qu’il nous reste c’est notre petite culotte !Aurélie et moi nous nous regardons dans les yeux, la poitrine haletante, et les tendres tétons de ma fille sont bien dressés. Aurélie se couvre ses seins avec ses mains, et se tourne vers son père pour dire d’une voix innocente,- On ne te choque pas trop… Papa ?Paul dégluti avant de répondre.- Pas du tout, princesse.Aurélie retire ses mains loin de ses seins dès qu’il a prononcé ces mots, offrant ainsi une vue superbe de ses seins à son père.Les yeux de Paul vont bientôt sortir de leur logement, son visage rougit et ses mains se posent sur son entre-jambe.- Merci, Papa. Tu sais, c’est juste pour notre album photo…Elle cligne de l’œil et se retourne face à moi en me faisant aussi un clin d’œil. Je me tourne vers Eric et retirant mes mains de mes seins je demande – Alors, fils ça te conviens pour tes photos ?C’est à mon fils de rougir et après un long regard sur mes seins.- Ooh, oui, maman, vous êtes toutes les deux magnifiques !Je lui souris, lui fait un coup d’œil et je me retourne vers ma fille. Ses brillent d’excitation et elle met ses mains sur mes hanches et regarde vers l’appareil photo. Je fais la même chose et Eric prend des photos sans dire un mot.- Huuummm… c’est chaud n’est ce pas ? Dit Aurélie.C’est le cas, mais l’admettre devant mon mari et mon fils c’est une autre histoire. Aurélie glisse son doigt dans le haut de mon slip et tire un peu vers le bas a moitié sur mes fesses. Elle me tire vers elle et nos tétons tous durs se frottent l’un contre l’autre m’envoyant des frissons de plaisir dans ma colonne vertébrale. Je dois batailler ferme pour conserver la maîtrise de mes actes.- Ça va, maman, demande Aurélie- Huuummm, oui… chuchotais-je.Mon mari et mon fils nous regardent fixement comme attendant la suite du spectacle. Je le vois dans leurs yeux.Je fais comme Aurélie et je baisse son slip sous ses hanches. En souriant à son frère qui prend des photos, elle se baisse un peu pour se trouver à quelques cms de mes tétons.- Tu veux du plus érotique ?Et elle tire sa langue à presque toucher le bout de mon sein.-Aurélie ! Que fais-tu !- Oui Aurélie, oui… A la vache ! Continue !Aurélie lève ses yeux sur moi et devinant que je ne dirais rien elle lape mon téton du bout de sa langue !Ma fille me lèche les seins en face de mon mari et mon fils ! Autant je ne veux pas montrer combien j’apprécie cet interdit, je ne peux pas arrêter le gémissement de plaisir.- Huuuummmmmm…Aurélie… Oh mon bébé, tu ne devrais pas faire cela…Au contraire illegal bahis siteleri elle lèche de toute sa langue mes tétons en laissant une marque humide de salive dessus. Ses seins fermes se soulèvent au rythme de sa respiration qui s’accélère et regardant mon mari et mon fils qui ne dise mot, je lis dans leur esprit.« Encore ! Continuez, allez plus loin. »Aurélie se tourne vers son frère et soupire.- Hum, les tétons de maman sont vachement durs…Et en belle salope digne de sa mère, elle baisse mon slip sur mes cuisses. Heureusement que nous sommes de coté car mon cul et ma chatte sont maintenant exposés et qu’Eric ne peut voir quoi que ce soit sous cet angle. Je chuchote à ma fille,- Aurélie, tu vas trop loin…Au lieu de répondre, ma fille lèche de nouveau mes mamelons mais cette fois en tournant sa langue autour de mes tétons hyper sensibles pour terminer en les prenant entre ses dents. Je peux m’empêcher de gémir fortement.- AAaahhh, Aurélie… .Huuuummmm, mon Dieu… Arrête Aurélie .Que vont penser ton père et ton frère…Je les regarde. Ils ont tous deux un regard perplexe sur leurs visages se demandant sans doute si je l’ai déjà laissé faire ça avant. Dans l’affirmative, quelles serait leurs réactions ? Je peux seulement imaginer leurs pensées à ce moment.- Huuummm, Maman…J’aime… Oh mon Dieu, j’aime te faire ça…J’essaye vainement de voir ce que Paul en pense car à l’évidence je dévoile ma relation sexuelle avec ma fille. Pendant ce temps, Aurélie continue de grignoter mon téton puis elle tire mon slip sur mes chevilles. Maintenant, j’ai un choix à faire : Le laisser là, le tirer vers le haut ou… le retirer complètement…Mais la salope qui a prit possession de mon esprit décide pour moi. Je retire mon slip et Aurélie me sourit en clignant de l’œil.- Bonne fille, chuchote-t-elle en claquant mes fesses.- Aurélie tu vas beaucoup trop loin…Elle ne m’écoute plus. Se tournant vers son frère, ses jeunes seins exposant fièrement ses tétons roses tendus, son slip autour de ses hanches montrant le dessus de sa chatte elle demande.- Alors les mâles, vous voulez en voir encore plus ?Les yeux grands ouverts, Eric arrive à peine à articuler,- Ouiiiii…Je sens que ma fille va faire quelque chose d’irrémédiable. Je regarde mon mari mais il ne me donne aucune indication sur ce qu’il veut. Puis je sens qu’Aurélie me tire et me tourne pour faire face à mon fils. Je suis nue, complètement nue ! – Alors, Eric comment trouves-tu ta maman ? Elle est belle n’est ce pas !Il ne répond pas mais s’empresse de prendre des photos de sa mère complètement nue.- Elle est sexy, hein ! Dis Eric, elle est vachement sexy, non ?Jusqu’où va-t-elle aller. Ça ne lui suffit pas que je sois nue devant mon fils et son appareil photo ? Eric l’écoute, ses yeux balayant mon corps.- Ooh, Oui, elle est… belle, vraiment sexy…Ses mains tremblent quand il continue de prendre des photos. Aurélie me tient sous son emprise, elle se glisse derrière moi, enroule ses bras autour de ma taille et son menton posé sur mon épaule elle regarde Eric.- Vas-y Eric, prendre des photos… beaucoup de photos, Eric…Elle approche ses lèvres près de mon oreille.- Si tu veux lui montrer ta belle chatte ? Tu devrais écarter un peu tes cuisses, maman.Elle murmure assez doucement pour que seulement ce soit moi qui puisse entendre.- Non ! Non, arrête Aurélie… je lui chuchote en retour, de peur de faire ce quelle me demande.- Regarde comment il te regarde. Il veut la voir. Montre lui ta chatte maman. Je sais que tu en a envie…Et en même temps, je sens ses mains sur mes seins.- Pense seulement que ton fils va voir ta chatte que tu lui offre volontiers comme une chienne lubrique.Dit-elle encore plus doucement. Ces dernières paroles me transforment effectivement en la pire des salopes. Mon cœur va sauter hors de ma poitrine et j’ai une boule dans ma gorge qui m’empêche de parler. Je ne veux pas qu’elle sache ce que je ressens pour Eric, mais… elle semble comprendre mon envie et mon plaisir de m’exposer ainsi.- Allez, maman fais le !Ses doigts glissent jusqu’à mes tétons qu’elle att**** entre son pouce et l’index.- Je suis sûre que tu veux qu’Eric voit ta belle chatte. Tu es aussi salope que moi, maman…Et elle tire sur mes tétons.- OOOOoohhhhhhh…Je ne peux plus me contrôler. A chaque fois qu’elle prononce le mot « salope » je tremble sous son emprise. Ma fille tape sur toutes les bonnes notes pour me rendre folle de plaisir sexuel. Impuissante, je lui permets de faire ce qu’elle veut. Aurélie regarde Eric avec attention. Il est excité, allumé et me regarde avec envie. Je ne sais pas si elle a remarqué le gonflement croissant dans son pantalon. Tout à coup, elle tire sur mes tétons.- Vas-y maman !Et j’écarte un tout petit peu mes genoux.Elle est assise juste derrière moi avec ses jambes écartées et me tire en arrière pour prendre place entre ses jambes. Eric est en face de nous et prend des photos. Paul derrière lui regarde, donc il n’en voit pas trop. Je me retrouve assise entre les jambes écartées de ma fille et complètement nue.- Maman… écarte tes genoux, montre lui…Non ! Je ne veux pas ! Je secoue ma tête juste par défi. En retour, Aurélie pince mes mamelons durs jusqu’à ce qu’ils soient presque douloureux. Eric me regarde avec compréhension. Il sait ce que ça me fait et attend que je fasse ce qu’Aurélie me demande de faire.- Tu n’es qu’une salope, maman…Alors conduit toi comme telle. Murmure ma fille.-Huuummmm, non…Je ne peux pas… pas devant eux… s’il te plaît ne me fais pas… Mais je gémis sous ses manipulations.Je jette un œil sur mon fils et mon mari. Ils regardent, sans un mot, le regard impatient de savoir ce que je vais faire.Ma fille prend mon menton dans sa main et me tournant la tête elle m’embrasse sur mes lèvres. Au moment où je sens ses lèvres sur les miennes, je sens que j’écarte mes genoux et le réalisant, je les réunis rapidement.- canlı bahis siteleri Stop, Aurélie, stop !Bien sur elle ne m’écoute pas. Elle pince un de mes mamelons de nouveau et appuie ses lèvres roses contre les miennes, cette fois en les laissant pressées et en glissant sa langue entre, pour un baiser des plus intime. Je perds la notion du temps et quand elle retire ses lèvres je constate que j’ai les cuisses écartées. Ma chatte est parfaitement visible et mon fils ne se gène pas pour prendre des photos.Je suis sur le point de resserrer mes genoux quand ma fille me murmure.- Oui, t’es une bonne salope ! Regarde combien Eric en raffole ! Regarder ses yeux qui fixent ta chatte mouillée entre tes cuisses !Pour fixer, il fixe ! Et il n’arrête pas de prendre photos sur photos.Je m’apprête à resserrer mes cuisses quand ma salope de fille ajoute,- Regarde, maman à force de regarder ta chatte, il bande, maman. Tu fais bander ton fils ! Aller, montre lui encore plus…Ma fille me chuchote ces mots indécents qui me séduisent et m’excite encore plus. Elle me tire en arrière pour m’allonger sur elle. Je sens ses seins appuyer contre mon dos et sa façon de murmurer dans mon oreille m’enlève toute volonté de résister. Je me sens bien, à l’aise contre ma fille à demi-nue, devant mon fils et mon mari qui ne dit rien. Ils veulent évidemment me voir comme ça, sous l’emprise de ma fille. J’hésite quand même.- Maintenant écarte bien les cuisses, maman. Allume les tous les deux ! Joue ton rôle de salope !Mes genoux s’écartent une nouvelle fois. Je leur montre ma chatte et Aurélie glisse ses mains vers le bas de mon ventre sur l’intérieur de mes cuisses. En regardant son frère, elle incline sa tête et lèche ses lèvres.- Alors, Eric, ça te plait, hein ! Tu en veux encore plus de ta maman ? – Oui… Murmure-t-il le visage tout rouge.- Tu veux mieux voir sa chatte ? Qu’elle écarte plus ses cuisses ?Aurélie sait parfaitement ce qui nous excite tous deux et peu lui importe que son père se trouve juste derrière son frère pour voir tout cela. J’ai le sentiment qu’elle n’arrêtera pas là.De ses mains elle pousse largement mes genoux et mon fils regarde presque étonné ma chatte lisse, les lèvres de ma chatte humide et même mon trou du cul bien visibles pour lui et son appareil photo. J’entends mon mari expirer et reprendre sa respiration. Ma fille tire sur mes genoux pour les plaquer au sol exposant ainsi complètement mon cul et mon petit trou arrière. Je vois les deux hommes regarder, leurs bites tendues dans leurs pantalons, et mes lèvres de chatte s’entrouvrent pour dévoiler mon clitoris et mon trou rose.Clic, Clac photos.Complètement écartelée devant mes deux hommes et ma fille, je suis définitivement une grande salope qui montre sa forte sexualité exacerbée par le fait que je suis en famille. Je ne fais rien pour le cacher. Je suis à leur merci, sans défense. Je suis dans un état de pur plaisir sexuel. Je laisserais n’importe lequel d’entre eux me prendre dans la pièce. Non ! Je voudrais qu’ils me prennent tous ensemble en même temps !Aurélie glisse sa main sur ma chatte et touche doucement la peau tendre sur les côtés de mes lèvres, puis descend plus bas pour écarter mes fesses à hauteur de mon trou du cul !-Huuuummmm, Aurélie…tu exagères…Dis-je en regardant toujours mon fils et mon mari.L’objectif qui fixe mon entrecuisse m’invite à cesser toute résistance et être encore plus salope. Je ramène mes mains inutilisées jusqu’à mes seins et je les presse en les remontant. Ma fille me murmure dans l’oreille,- Oui, maman, c’est bien…Montre leur à quel point tu peux être salope…Devant mon mari et mon fils qui prend des photos, j’ai cédé à ma fille. Je n’ai pas pu lui résister. Je me libère des mains d’Aurélie et me tournant vers elle je me mets à genoux, mon cul face à Eric.- Comme ça ?Chuchotais-je en regardant Aurélie dans les yeux. Elle me regarde surprise et je lui arrache son slip pour me tourner ensuite devant mes deux hommes en le passant sous mon nez.- Uhhhhmmmm… elle sent vraiment bon…Et je jette son slip à mon mari ! C’est le slip mouillé de ma fille et je lui jette sur la figure !Dans ce moment de faiblesse familiale, il la saisit et me regarde.- Et bien, qu’attends-tu pour la renifler ?Aurélie, complètement excitée, voit son père porter son slip sous son nez et respirer profondément. Elle en gémit de plaisir et j’ai un sourire de satisfaction.- Maman, regarde, il renifle mon odeur de chatte ! Regarde-le, maman !Aurélie est visiblement extrêmement excitée. Je regarde Eric et je vois que son attention est fixée entre les jambes de sa sœur. Je souris et saisissant les pieds d’Aurélie je les pousse jusqu’à ce que ses genoux touchent ses seins. Puis je regarde mon fils.- Alors… comment trouves-tu ta sœur ? Tu aimes ?Son visage est congestionné et il en oublie son appareil photo. Je ne sais même pas s’il m’entend. Il est complètement absorbé par la nudité d’Aurélie, sa position obscène et sa beauté. Tout comme Paul !Les deux hommes sourient bêtement et je m’installe à côté de ma fille. Je garde mes jambes serrées et je remarque immédiatement, qu’Aurélie a fait la même chose.- Maman qu’est ce que tu fais ? Demande Eric.- La séance est finie. Je pense que tu as pris assez de photos érotiques pour ce soir. – Non, absolument pas, je veux en prendre encore ! Vous êtes si belles toutes les deux…Je lui lance un regard reconnaissant et je lui souris.- En tout cas, tu n’étais plus entrain de prendre des photos. Tu étais ébloui par ta sœur…Eric malgré son air dépité voit bien que je ne plaisante plus- Bon… je vais aller voir ce que donnent les photos sur mon écran.Il est tard et Eric part dans sa chambre. Je me lève et tire ma fille pour l’aider à se redresser. Elle tombe dans mes bras, ses seins contre mes miens. Je lui chuchote dans l’oreille,- Toi tu vas me le payer ! On va voir qui est la plus salope des deux !Puis me tournant vers Paul.- Chéri, on va se coucher ? Il essaye bien de me regarder mais ses yeux sont attirés par le corps nu de sa fille.- Ohé…chéri, je suis là…monte, je te rejoins dans un instant. Je vais ranger un peu.A suivrePhantome

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir